Retour

Transition énergétique

Transition énergétique

L’Agglo est engagée dans une politique de réduction des dépenses énergétiques à travers de nombreux programmes : le projet La Rochelle Territoire Zéro Carbone, la Charte de Construction Durable, le futur Plan Climat Air Énergie… Au niveau individuel, chacun peut aussi agir et s’informer auprès de la Plateforme Rochelaise de Rénovation Énergétique : un lieu dédié et des conseillers spécialisés en économie d’énergies pour accompagner les projets de rénovation des habitants.

VERS UN NOUVEAU « MIX ENERGÉTIQUE »

Un contexte mondial

La lutte contre le changement climatique et la diminution des émissions de gaz à effet de serre sont des priorités à tous les échelons de décision, des instances mondiales (l’Accord de Paris), européennes, nationales (Loi de transition énergétique et croissance verte) et locales impliquant les collectivités telles que notre Communauté d’Agglomération.

Le sujet est local autant que global. Pour tendre vers un avenir durable, il faut impérativement réduire les émissions de carbone :

  • en actionnant des leviers de réduction de consommations énergétiques (bâtiments, mobilités...) ;
  • en rognant drastiquement le recours aux sources fossiles qui non seulement génèrent des émissions de CO2 mais s’amenuisent et se raréfient ;
  • en augmentant la part des énergies renouvelables dans nos consommations. 

A l’échelle nationale, la programmation pluriannuelle de l’Energie (PPE) vise le doublement des capacités françaises de production d’électricité renouvelable d’ici 2028 par rapport à 2019. Les pays signataires de l’Accord de Paris et l’Europe dans son ensemble se sont donnés pour feuille de route d’atteindre la neutralité carbone en 2050 (neutralité = ne pas émettre plus de carbone que les puits naturels verts et bleus, forêts, océans, zones humides, ne peuvent en absorber).

Sur notre territoire

L’Agglomération s’implique dans les énergies renouvelables à travers plusieurs programmes et démarches :

- Avec de nombreux partenaires locaux, elle s’est engagée à devenir territoire zéro carbone d’ici 2040.

- Conformément à la loi de 2015 sur la transition énergétique et la croissance verte, elle travaille à actualiser son Plan Climat Air Energie Territorial en repartant des objectifs qu’elle s’était déjà fixés à l’horizon 2030 dans son Schéma Directeur de l’énergie :

  • une réduction de 20% de nos consommations d’énergie par rapport à celles de 2015 ;
  • un fort développement des énergies renouvelables sur notre territoire pour atteindre une production de 1 000 GWh en 2030 (contre 380 GWh produits en 2018)

Quel mix énergétique ?

Energie solaire photovoltaïque ou thermique, méthanisation, thalassothermie, géothermie, biomasse… Aucune source d’énergie, aucune technologie n’est absolument parfaite et adaptée à toutes les situations.

L’objectif de l’Agglomération est donc de les mixer, favoriser le développement de chacune en fonction du contexte local et des gisements accessibles.

Le territoire est par exemple pauvre en bois local alors qu’il est régulièrement venté et ensoleillé. Le solaire et plus encore l’éolien sont les principales ressources renouvelables sur lesquelles il pourra compter pour réussir sa transition énergétique :

gisement énergie renouvelable
Principaux gisements d’énergie renouvelable sur la CdA (en GWh)

Ainsi, l’objectif de production de 1 000 GWh d’énergie renouvelable ambitionné pour 2030 devrait reposer à plus de 60% sur l’éolien (360 GWh) et le photovoltaïque (270 GWh).

C’est ainsi une trentaine de machines de 4 MW chacune qu’il sera nécessaire d’installer sur l’agglomération. Il en faudra moins si elles sont plus puissantes.

S’il est évidemment plus visible, l’éolien a pour lui sa moins grande emprise foncière : là où une éolienne de 4 MW qui produit 10 GWh d’énergie par an va mobiliser environ 3 500 à 5 000 m² (fondations, plateforme d’installation/entretien et voies d’accès compris), il faudra près de 40 000 m² de toitures équipées de panneaux photovoltaïques pour obtenir la même quantité d’énergie.

Engagée à faire baisser la part de consommation des énergies fossiles, l’Agglo de La Rochelle encourage le développement des énergies renouvelables sur son territoire, dont celle qui provient du vent. Cela ne signifie pas d’accepter n’importe quelle installation éolienne. La collectivité entend favoriser des projets qualitatifs dans lesquels les citoyens puissent s’impliquer. Quelques éléments pour comprendre.

L'Agglo s'est dotée d'un outil de "cadastre solaire", cartographie permettant d'évaluer le potentiel solaire des toitures sur le territoire, autrement dit la rentabilité énergétique d'une habitation. En effet, le toit peut permettre d'exploiter les rayons du soleil, énergie respectueuse de l'environnement et gratuite. Ces rayons sont alors convertis en "énergie solaire" (chaleur, électricité) par une cellule photovoltaïque. Chacun peut devenir son propre producteur d'énergie !

La Plateforme Rochelaise de Rénovation Énergétique vient d'ouvrir ses portes !

Un lieu dédié et des conseillers spécialisés en économie d’énergies pour accompagner les projets de rénovation des habitants … Voilà le nouveau service que propose la Communauté d’Agglomération depuis le 11 juin 2021. L’objectif est d’encourager les travaux d’amélioration de l’habitat : mettre fin aux « passoires énergétiques » et soutenir les rénovations performantes permettra à terme de réduire les émissions de gaz à effet de serre et le montant de la facture des ménages.

Plateforme Rochelaise de Rénovation Énergétique