Saut au contenu
Retour

En mai, souviens-toi que l’Europe est généreuse

En mai, souviens-toi que l’Europe est généreuse

Soutien à l’innovation et à la recherche, mobilité propre, actions en faveur des personnes éloignées de l’emploi, développement de la pêche durable : les fonds européens accompagnent de nombreux projets dans l’agglomération.

Le 9 mai est à l’Europe ce que le 14 juillet est à la France : une journée symbolique où, dans tous les Etats membres, on fête la naissance de l’Union Européenne. Par extension, c’est bien souvent le mois de mai dans son ensemble qui se pare des couleurs européennes. On en parle dans les écoles ; les organismes liés à l’UE ouvrent leurs portes ; les institutions et collectivités rappellent comment cette Europe soutient des territoires, en particulier au nom de sa politique de cohésion. C’est surtout à cette dernière que l’Agglomération de La Rochelle doit un sérieux coup de main financier pour mener à bien certains de ses projets.

Le FSE et le FEDER

FSE signifie Fonds Social Européen. Il finance, par exemple, 60% du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de l’Agglomération. Le PLIE accompagne chaque année 1 000 personnes vers l’emploi, celles qui ont besoin d’un suivi pour prendre ou reprendre pied dans le monde du travail. FEDER veut dire Fonds Européen pour le Développement Régional. Géré par la Région Nouvelle-Aquitaine, il vient en soutien de nombreux projets portés par l’Agglomération de La Rochelle et ses partenaires. Quelques exemples récents : le soutien aux programmes de recherche de l’Université de La Rochelle, notamment pour le développement d’une plateforme interdisciplinaire de contenus numériques. Les entreprises de l’agglomération bénéficient également de ce soutien à l’image de la société Elixir Aircraft qui peaufine à Périgny une nouvelle génération de petit avion de tourisme et s’est vu octroyer 175 850 €. Le Pôle Aliments Santé ou l’association Atlantech qui investit dans notre avenir sans carbone comptent aussi parmi les organismes qui voient leur action renforcée par les fonds européens.

La mobilité et la pêche

On n’oubliera pas, au rang de ce qui compte pour l’Europe, le volet mobilité propre. A ce titre, la halte ferroviaire de La Jarrie a bénéficié de 162 000 € du FEDER sur un investissement total de 600 000 €. Elle permet désormais aux habitants du secteur de préférer le train à la voiture pour se rendre à La Rochelle ou à Niort. Les travaux du futur pôle de la gare ou, il y a quelques années, le libre-service vélo auraient été (ou seront) difficilement réalisables sans l’Europe. La réponse à certains appels d’offre que lance l’UE permet aussi de faire avancer les expérimentations, telles celles sur le véhicule sans chauffeur dans le cadre du projet européen CityMobil 2.

Au-delà de sa politique de cohésion sociale, l’Union Européenne intervient via d’autres fonds en soutien à la pêche : le Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP). La démarche de développement au niveau local est menée par un Groupe d’Action Locale Pêche Aquaculture. Ce GALPA La Rochelle-Ré-Charron invite les entreprises de la filière à lui soumettre des demandes d’aides liées à la valorisation des produits du territoire ou à des pratiques de pêche durable.

Temps fort le 29 mai

Ces projets et bien d’autres seront au cœur des échanges le 29 mai lors d’une conférence organisée à la médiathèque Michel-Crépeau et baptisée « #EU in my Region ». Des témoignages, tels ceux des coordinateurs du PLIE ou de la société Elixir Aircraft, seront entendus pour nourrir les débats de cette journée de dialogue, une des 10 journées (la seule en Nouvelle-Aquitaine) organisées dans l’Hexagone. 

Afin de partager avec le plus grand nombre les apports concrets de la politique européenne de cohésion et d’échanger sur l’avenir de cette politique avec l’ensemble des parties prenantes, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, la Région Nouvelle Aquitaine et l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) organisent un dialogue sur la politique européenne de cohésion le 29 mai, de 9h30 à 13h, à la Médiathèque.

A l’heure où les négociations sur l’avenir du budget européen après 2020 et la future politique de cohésion sont engagées au niveau européen, cette réunion sera également l’occasion de faire le point sur les scénarios, actuellement à l’étude, pour réaffirmer la nécessité d’une politique européenne de cohésion ambitieuse, en cohérence avec les besoins et les projets de nos territoires.

Après Romainville, Orléans et La Rochelle, d’autres rencontres sont programmées à Lyon, Dunkerque, Clermont Ferrand, Quimper, Dijon, Strasbourg et Toulouse d'ici l’automne.