Saut au contenu
Retour

Qualité de l'environnement

Qualité de l'environnement

Chaque usager de l'Agglo peut avoir accès aux informations concernant la qualité de l’air, la qualité de l’eau et le niveau sonore de son environnement.

Qualité de l'air

ATMO Nouvelle-Aquitaine surveille quotidiennement la qualité de l'air sur toute la région. Reconnue par le Ministère de l'Environnement, l'association fait partie, au plan national, du réseau ATMO ce qui l'oblige à veiller à la pertinence de ses mesures et à les rendre publiques.

L'association est composée de plusieurs collèges qui assurent son fonctionnement et son budget : l'Etat, les collectivités locales, des industriels, des experts et des associations.

Les missions d'ATMO Nouvelle-Aquitaine

  • inventorier les sources de pollution atmosphérique
  • mesurer la pollution de l'air que nous respirons
  • alerter en cas de pic de pollution
  • contrôler les données recueillies
  • les diffuser : site Internet, rapports d'études, bulletins d'information...

Qualité de l'eau

Eau du robinet

L'Agglo ne gère pas la distribution d'eau du robinet. Cela étant, c'est le produit alimentaire le plus contrôlé, depuis la ressource jusqu'à la distribution. Les résultats des analyses de l'eau sont consultables dans votre mairie.

Quel est le taux de nitrates dans l'eau ?

Le taux de nitrates varie selon la saison et l'origine des approvisionnements. Il est toujours inférieur à la norme de 50 mg/l. L'excès de nitrates peut être néfaste pour les populations les plus fragiles en provoquant une méthémoglobinémie (mauvais transfert d'oxygène vers les cellules). On peut le faire baisser de différentes manières, par exemple en appliquant des traitements spéciaux, ou en menant une politique de prévention auprès des agriculteurs utilisant des produits au nitrate.

Quel est le taux de calcaire dans l'eau ?

Le calcaire est présent à l'état naturel dans l'eau des ressources, et se retrouve dans l'eau distribuée à la population. Dans notre région, la dureté de l'eau est élevée, en général entre 30 et 35°TH - Titre Hydrotimétrique -, la valeur idéale étant comprise entre 15 et 25°TH. Ce n'est pas un problème pour la santé. Les inconvénients d'ordre domestique (entartrage de canalisation, traces…) peuvent être résolus individuellement.

Peut-on boire l'eau de son puits ?

Pourquoi pas, si elle est potable en permanence et de façon vérifiée par un laboratoire d'analyses. Ceci n'est généralement pas le cas, et il est préférable de s'en servir pour autre chose (arrosage du jardin...). Il est strictement interdit de brancher l'eau de son puits sur le réseau d'eau potable. Vous pourriez être responsable d'un retour d'eau polluée vers le réseau public, qui pourrait avoir de graves conséquences.

Eaux rejetées

L'Agglo procède à un suivi rigoureux de la qualité des eaux rejetées, en particulier autour de la station d'épuration de Port-Neuf, où les rejets se font en milieu marin. Pour tout renseignement à ce sujet, chacun peut consulter le rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d'assainissement des eaux usées.

Des visites de sites

Pour en savoir plus sur la chaine de traitement des eaux usées et mieux comprendre son fonctionnement, vous avez la possibilité de visiter certains pôles épuratoires.

  • Réservez une visite en groupe

Eaux de baignade

L'Agence Régionale de la Santé réalise chaque été le suivi sanitaire des eaux de baignade. Les résultats sont consultables :

Pour connaître la réglementation sur les eaux de baignade, vous pouvez également consulter le site Internet du Ministère de l'environnement, de l'Energie et de la mer.

Logo Atmo Nouvelle-Aquitaine

Tous les jours, ATMO publie un indice de la qualité de l'air près de chez vous, défini selon des mesures détaillées en fonction de la nature des polluants. Consultez l'indice de qualité de l'air actuellement près de La Rochelle.

Zones de pêche et biodiversité marine

L'Agglo participe à d'importants travaux et actions de préservation de la qualité de l'eau et des milieux naturels. Elle sensibilise les particuliers et professionnels de la mer aux pratiques de pêche durable, notamment concernant la pêche à pied de loisirs. Elle participe également à la surveillance de la qualité de l'eau pour les zones de baignade, la conchyliculture, les activités portuaires.

Prévention du bruit

Recueil d'actions à mener pour prévenir les nuisances sonores et protéger les zones calmes, le Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement de l'agglomération rochelaise a été approuvé en Conseil communautaire le 27 février 2014.

L'Agglo a réalisé en 2012 une carte de l'environnement sonore, divisant le territoire en 54 secteurs. Pour chacun d'entre eux, ont été mesurées les sources permanentes de bruit (trafic routier, ferroviaire et aérien ; activités industrielles). Les sources occasionnelles (de voisinage ou liées aux activités de loisirs) n'étant pas prises en compte.  Cette analyse a permis de mettre en place une Cartographie du bruit, identifiant des zones « calmes » à préserver, et des zones « de dépassement » à traiter.

Risques majeurs

Compte tenu de sa situation littorale et de la nature de ses industries, l'agglomération de La Rochelle est susceptible d'être touchée par des phénomènes exceptionnels, naturels ou résultant de l'activité humaine. Si tout est mis en œuvre par les pouvoirs publics pour prévenir, anticiper et prévoir ces situations, il appartient aussi à chaque citoyen de s'informer sur les dangers potentiels et les conduites à tenir pour assurer sa propre sécurité et celle des autres.

Le territoire de l'agglomération rochelaise est exposé à 6 types de risque majeur

  • 4 risques naturels : érosion et submersion marine, séisme, mouvements de terrain, risques météorologiques
  • 2 risques technologiques : industriel, transport de matières dangereuses.
Le signal d'alerte

En cas d'évènement nécessitant une mise à l'abri, l'alerte est donnée par les sirènes. Elles émettent un son caractéristique en trois séquences de 1mn 41sec, espacées de 5 secondes de silence. Une fois le danger écarté, les sirènes émettent le signal de fin d'alerte, un son continu de 30 secondes.

Les bons réflexes

Il existe pour chaque risque des mesures spécifiques, détaillées dans le Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs. Les conduites à tenir dans la plupart des situations sont :

  • Se mettre à l'abri
  • Ecouter la radio (France Bleu La Rochelle-98.2) et respecter les consignes des autorités
  • Ne pas aller chercher ses enfants à l'école
  • Ne pas téléphoner afin de libérer les lignes pour les secours d'urgence.

Pour aller plus loin

Le 5 juillet 2012 était organisé* à La Rochelle un colloque ayant pour thème « Quelle place pour le risque technologique dans la ville du XXIème siècle ? ».

Près de 10 ans après le vote de la loi Bachelot de 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages, cette rencontre a permis aux  élus et techniciens des collectivités locales, aux représentants de services de l'État et aux industriels de réfléchir aux différents moyens d'appréhender les risques technologiques majeurs dans les politiques d'aménagement urbain.

* par l'association Amaris, la Communauté d'Agglomération et la Ville de La Rochelle, en partenariat avec l'association des Assises des risques, l'Université de La Rochelle et le Syndicat Mixte La Rochelle-Rochefort.

Actualités ATMO


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :