Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI)

La protection du littoral face au risque de submersion marine représente un défi majeur pour l'agglomération rochelaise. Au regard des conséquences de la Tempête Xynthia de 2010, trois Programmes d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) ont été mis en œuvre.

Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI)

Les protections réalisées dans le cadre du PAPI « Agglomération Rochelaise » sur Aytré et Angoulins-sur-Mer sont sous la responsabilité du Département de la Charente-Maritime.

Ces travaux d'un montant de 3,8 M€ HT consistent à réhausser de 80 cm à 1 m l'ensemble des protections existantes par la création d'un mur anti-submersion et un renforcement des enrochements existants.

Sur la plage du Platin, un apport de 15 500 m3 de sable vient conforter le pied de dune et permet d'amortir l'énergie des vagues. Sur Angoulins-sur-Mer, deux portes à flots ont été mises en place à l'entrée du marais du Chay afin de protéger les habitations.

Les PAPI sur l'agglomération

Boite à outils pour lutter contre la submersion marine et protéger la population des inondations venant de la mer, trois Programmes d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) ont été mis en œuvre depuis 2012.

Focus : exercice grandeur nature à La Rochelle

L'amélioration de la connaissance et de la conscience du risque est l’un des axes d’actions du PAPI. Suite aux travaux de protection contre les risques de submersion réalisés dans le quartier du Gabut et de la Ville-en-Bois, un test anti-submersion grandeur nature a été organisé vendredi 23 novembre 2018. Objectifs : tester le matériel mais aussi montrer comment fonctionnent les protections et sensibiliser la population à la conduite à tenir en cas d’alerte. Ce type d’exercice sera renouvelé chaque automne dans les communes de l’Agglomération concernées.

Carte des zones submersibles sur le littoral charentais

Les trois PAPI sur l'Agglomération

  • Le PAPI « Agglomération Rochelaise », porté par la Communauté d'Agglomération, s'étendant du sud d'Angoulins-sur-Mer, à la pointe Saint-Clément au nord sur la commune d'Esnandes.
  • Le PAPI « Baie d'Yves » porté par le Syndicat Intercommunal du Littoral Yves, Châtelaillon, Aix, Fouras (SILYCAF) qui concerne les communes d'Yves et de Châtelaillon-Plage.
  • Le PAPI « Nord Aunis » porté par le Syndicat Hydraulique du Nord Aunis (SYHNA) pour la partie Nord de la commune d'Esnandes.

Le total de ces trois PAPI est de 59,2M€ dont 57,5M€ dédiés au confortement ou à la création d'ouvrages de défense contre la mer.

Le PAPI "Agglomération Rochelaise"

L'élaboration du PAPI « Agglomération Rochelaise » a été menée en concertation avec les communes, le Département de Charente-Maritime, les services de l'Etat et les citoyens qui ont pu participer à dix réunions publiques.

A la suite de cette phase de concertation, une stratégie adoptée à notre territoire a été arrêtée et déclinée en 25 actions, labellisées par l'Etat en décembre 2012 et qui devront être mises en œuvre sur six ans (2013 à 2018).

Quelles actions sur l'Agglomération ?

Ouvrages de protection

Chaque secteur à risque a nécessité une étude spécifique afin d'identifier la ou les meilleures options de protection à mettre en place selon quatre scénarios.

Exemples d'actions de protection et de prévention des risques d'inondation

Chaque scénario choisi a été analysé au regard de son efficacité et de sa pertinence économique sur la base d'une analyse « coût-bénéfice » permettant de mesurer, sur la durée, l'écart entre le montant de dommages évités en cas de submersion et le coût de sa mise en œuvre (intégrant l'entretien des aménagements).

Quels travaux seront réalisés?
Carte des travaux à réaliser dans le cadre du PAPI
Actions de prévention et de prévision

N'étant pas à l'abri d'événements supérieurs à ceux observés jusqu'à nos jours, il est essentiel de sensibiliser les populations et de travailler sur l'évacuation en cas d'alerte ou de défaillance des ouvrages de protection.

Exemples d'actions de prévision et de sensibilisation au risque d'inondations

Qu'est-ce qu'un PAPI ?

Les PAPI sont issus d'un appel à projets lancé par l'Etat en 2002 pour gérer les inondations fluviales. En 2011, cet appel à projets a été révisé afin d'intégrer le volet « submersion marine ».

Il s'agit d'un outil de contractualisation entre l'Etat et les Collectivités permettant de subventionner sur une durée de 6 ans une politique globale de gestion du risque d'inondation.

Financements

  • Etat 40% (Fond Barnier)
  • Région 20%
  • Département 20%
  • Bloc Communal (Commune – Agglomération) 20%

L'Etat impose, au travers des PAPI, une réflexion à l'échelle d'un bassin de risque homogène et la définition d'une stratégie de prévision et de protection.

Synthèse du cycle de vie et d'actions du PAPI

Les Plans de Prévention des Risques Littoraux

Les Plans de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) sont élaborés par l'Etat et réglementent l'urbanisation en zones à risques. Ils sont établis sur la base d'un croisement entre des niveaux d'aléas (hauteurs d'eau + vitesses d'écoulement) et d'un recensement des enjeux actuels et futurs d'un territoire.

Synthèse du principe général d'un PPRL

Liens entre PAPI et PPRL

Tableau récpaitulatif des différences entre PAPI et PPRL

Après négociation avec le Préfet, il a été convenu que le PPRL soit révisé une fois les ouvrages PAPI réalisés.

Une digue pouvant être faillible, une Circulaire datant du 27 juillet 2011 définit comment ces documents doivent prendre en compte les ouvrages dans l'élaboration des règles d'urbanisme.

Le PPRL "Nord Département"

Carte des communes concernées par le PPRL

Suite à la tempête Xynthia, le Préfet de Charente-Maritime a prescrit l'élaboration d'un Plan de Prévention des Risques Littoraux sur le bassin nord du département. 

Ce document, en cours d'élaboration par les services de l'Etat, est destiné à définir les règles d'urbanisme en zone à risque.

Le bassin d'étude concerné par le PPRL « Nord Département » concerne 16 communes littorales et rétro-littorales.

Les travaux du PAPI "agglomération rochelaise"

À chaque secteur de risque sa protection

Chaque secteur de l’Agglo bénéficie de protections adaptées, en fonction de la configuration des lieux et de l’importance de ce qu’il y a à défendre. Il peut s’agir d’une protection dès la côte par des digues, de protections individuelles ou collectives grâce à des dispositifs amovibles (clapets, batardeaux). On peut, le cas échéant, décider de déplacer les bâtiments trop exposés. Certains travaux sont déjà réalisés, d’autres sont programmés.

QUARTIER DE PORT-NEUF A LA ROCHELLE : DÉCOUVREZ LE DISPOSITIF ANTI-SUBMERSION

A Port-Neuf, à La Rochelle, le chantier, qui sera engagé fin 2019 pour une durée de 2 ans, est envisagé de manière à garantir un bon niveau de protection tout en ayant un impact modéré sur le paysage et une emprise raisonnable.

Une réunion publique était programmée mardi 22 janvier à la Maison de Quartier, pour présenter le dispositif anti-submersion (les travaux, l’organisation du chantier, son calendrier…). 

Le 16 mars prochain à 11h30, les habitants de Port-Neuf se retrouveront à la Corniche, Bd Winston Churchill, pour visualiser, sur site, les esquisses du futur dispositif anti-submersion du quartier. 5 visuels grands formats seront ainsi installés devant le café de La Corniche et, dans un 2ème temps, sur la promenade qui mène à la Station d’épuration.

L'enquête publique se tiendra du 25 mars au 26 avril 2019.

PAPI DE CHÂTELAILLON-PLAGE ET YVES

À partir du mois de février 2019, de nouveaux travaux du dispositif anti-sumersion vont être lancés dans les communes de Châtelaillon-Plage et Yves : réensablement de la grande plage de Châtelaillon et renforcement du cordon dunaire, confortement des digues de Saint Jean des Sables, Orbigny et la protection du port de plaisance et enfin création d'une digue de retrait dans la Réserve Naturelle Nationale du marais d'Yves. Le montant total des travaux s’élève 10,88 millions d’euros.

Une réunion publique était organisée le 31 janvier dernier, Salle Beauséjour, pour présenter les prochains travaux du dispositif anti-submersion. 

Documents utiles

La protection du littoral face au risque de submersion marine représente un défi majeur pour l'agglomération rochelaise. Au regard des conséquences de la Tempête Xynthia de 2010, 3 Programmes d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) ont été mis en œuvre sur l'agglomération, en concertation avec les acteurs du territoire. Les travaux de protection du littoral réalisés dans le cadre du PAPI « Agglomération Rochelaise » sur Aytré et Angoulins-sur-Mer ont démarré début 2016.