Saut au contenu
Retour

Programme local de l'habitat

Programme local de l'habitat

L’attractivité de l’agglomération rochelaise a conduit, depuis une quinzaine d’années, à une flambée des prix de l‘immobilier, des terrains et des loyers. Le marché s’est tendu, les biens se sont raréfiés.

L’Agglo mène depuis longtemps une politique de l’habitat ambitieuse et volontariste. Cela s’est traduit par l’adoption d’un Programme Local de l’Habitat (PLH) dès la fin de l’année 2008. L’objectif était alors d’encadrer la politique de l’habitat pour produire davantage de logements, notamment sociaux.

Plus de 3 000 logements sociaux ont ainsi été financés en 8 ans sur le territoire, en partenariat avec les bailleurs sociaux. 30 millions d’euros de subventions ont été accordés.

Afin d’apporter de nouvelles réponses aux problématiques de logement sur son territoire, l’Agglomération a décidé de réviser son Programme Local de l’Habitat.

Il lui faut davantage encore diversifier l’offre et l’adapter aux besoins des différentes types de populations (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, étudiants, jeunes actifs, primo-accédants…), favoriser une répartition équilibrée du logement social sur le territoire et des constructions plus économes en énergies. 

Enjeux et objectifs du PLH 2016 - 2021

1 / Construire davantage

Pour couvrir les besoins, il faut produire plus de 1 900 logements par an, dont plus de 500 logements locatifs sociaux.

2 / Diversifier l’offre de logements neufs et rénover ou adapter le parc existant pour répondre aux demandes et aux attentes des différents profils de population

  • Pour les seniors : permettre le maintien à domicile en favorisant l’adaptation des logements privés et publics au vieillissement et/ou au handicap. Développer en parallèle une offre de logements neufs, financièrement accessibles, dédiés à cette population.
  • Pour les jeunes : développer des solutions adaptées afin de leur permettre d’accéder à une offre financièrement accessible. Aujourd’hui, plus de 70 % des jeunes de moins de 25 ans sont logés dans le parc locatif privé, à des prix très élevés.
  • Pour les ménages d’âge intermédiaire, entre 30 et 40 ans, qui ne peuvent accéder ni à l’offre immobilière privée ni à l’offre sociale sur le territoire de l’Agglomération : favoriser la construction de logements à louer et à vendre à des prix abordables.

3 / Mener une politique « durable » de l’habitat

Le nouveau PLH fait du développement durable un axe transversal de la politique de l’habitat sur l’Agglomération rochelaise.

D’un point de vue environnemental, il doit permettre d’améliorer la performance énergétique du parc existant, social et privé, et de « construire la ville sur la ville ». Autrement dit d’optimiser au mieux l’espace disponible. L’enjeu est à la fois de limiter les déplacements en rapprochant les habitants de leurs lieux de travail et d’activités, de préserver les espaces naturels et agricoles alentours, et de réaliser des économies d’énergies (chauffage notamment). Cela en conformité avec la loi ALUR (Loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové) de 2014 qui renforce les dispositions relatives à la lutte contre l’étalement urbain et favorables à la densification.

D’un point de vue économique, le PLH doit aider à optimiser les coûts de construction et poser les jalons d’une politique du logement « abordable ».

D’un point de vue social, le PLH doit conduire au développement d’une offre de logements diversifiée afin de répondre à l’ensemble des besoins des habitants actuels et futurs, et veiller à un peuplement équilibré sur le territoire. L’objectif est de contribuer à façonner un territoire communautaire solidaire et de prôner une véritable mixité à la fois sociale, générationnelle et territoriale.

4/ Asseoir le rôle et le positionnement de l’Agglo comme pilote de la politique de peuplement


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :