Saut au contenu
Retour

Construction et travaux

Construction et travaux

Vous avez un projet de construction ou de travaux et ne savez pas qui contacter ou quelles démarches suivre ? Vous vous demandez qui instruit les demandes ? Toutes les clés pour y voir plus clair.

Concevoir son projet

Qui contacter ?

Vous aurez intérêt à consulter un spécialiste pour vous accompagner : architecte, spécialiste de l'énergie... L'Espace Info Energie de l'Agglo peut notamment vous fournir des conseils gratuits et indépendants concernant l'énergie dans votre logement...

Les instructeurs du Service Urbanisme Réglementaire de l'Agglo peuvent également vous renseigner aux heures de permanence : tous les après-midis de 13h30 à 17h00 et le mercredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00, bâtiment Maubec.

Le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement (C.A.U.E.) peut quant à lui vous apporter les conseils nécessaires dans l'élaboration de votre projet pour un traitement architectural et urbain de qualité.

Le Plan Local d'Urbanisme (PLU)

Il est consultable en mairie ou via l'Agglo. Vous pouvez aussi demander un Certificat d'Urbanisme, qui indique les règles applicables au terrain concerné.

L'architecte ou l'agréé en architecture

Il peut être obligatoire d'y avoir recours. Cela s'avère souvent utile. Pour penser l'espace de manière fonctionnelle, esthétique et même originale, rien ne vaut le travail d'un professionnel.

Le recours à un architecte est facultatif dès lors que :
  • la construction ou les travaux portent sur un logement dont la surface de plancher est inférieure à 170 m2, à condition que la surface totale après extension reste inférieure à 170 m2
  • les travaux visent à changer la destination du bâtiment, même sans entraîner de modifications extérieures du bâtiment
  • les travaux concernent une façade commerciale.

L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME)

Si vous envisagez de faire faire des travaux liés à l'énergie dans votre habitation (construction BBC, chauffage solaire, pompe à chaleur…), l' Ademe est à votre disposition pour vous conseiller et vous aider. Elle vous orientera également vers les subventions possibles pour ce type de travaux.

Les démarches à suivre

Il faut remplir un formulaire spécifique à la procédure nécessaire, et y joindre une liste de pièces et plans réglementaires.

Il est important de se conformer strictement à cette liste. En effet, le service instructeur peut vous adresser dans le 1er mois qui suit le dépôt en mairie un courrier vous demandant de fournir les pièces manquantes, ce qui aura pour effet de suspendre les délais d'instruction. Dans le cas où ces pièces n'auraient pas été fournies dans les 3 mois, la demande sera rejetée tacitement.
 
Ces formulaires sont disponibles en mairie, et en ligne.

La déclaration préalable

Certains travaux, constructions ou aménagements ne nécessitent pas de permis de construire mais sont soumis à Déclaration Préalable dont le délai d'instruction est plus court. C'est le cas par exemple pour :

  • la modification de l'aspect extérieur d'un bâtiment existant (réfection de toiture, percement ou fermeture d'une fenêtre, ravalement…)
  • la réalisation d'une nouvelle construction ou d'un agrandissement ne créant pas plus de 20 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol si celle-ci est indépendante de l'existant, ou pas plus de 40 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol dans le cas d'une extension
  • l'édification d'une clôture
  • le détachement d'un lot à bâtir d'un terrain existant

Le permis de construire

Sont notamment soumis à permis de construire :

  • les constructions nouvelles, indépendantes, de plus de 20 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol
  • les extensions de constructions d'une surface de plancher supérieure à 40 m²
  • les travaux ayant pour effet de changer la destination du bâtiment et de modifier sa façade ou sa structure intérieure.

Le permis d'aménager

Il est nécessaire dans le cas d'aménagement de lotissements dès lors qu'ils comportent des espaces communs et dans le cas de création ou d'agrandissement de terrains de camping.

Le permis de démolir

Il n'est obligatoire que dans les communes dont le Conseil municipal a décidé de l'instituer et dans les secteurs patrimoniaux protégés (secteur sauvegardé, zone de protection du patrimoine urbain et paysager, proximité d'un monument historique…). Il convient donc de vous renseigner au préalable. Lorsque la démolition est nécessaire à une opération de construction ou d'aménagement, la demande de permis de construire ou d'aménager peut porter à la fois sur la démolition et sur la construction ou l'aménagement.

L'autorisation de travaux

Destinée uniquement à l'aménagement intérieur d'établissements recevant du public (commerces, équipements), elle permet de s'assurer que les travaux réalisés respectent bien les règles de sécurité incendie et d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Si les travaux, de par leur importance, nécessitent l'obtention d'un permis de construire, le dépôt d'une autorisation de travaux indépendante n'est pas nécessaire. La sous-commission départementale d'accessibilité et le service des pompiers seront consultés dans le cadre de l'instruction du permis de construire.

Le certificat d'urbanisme

Il en existe deux types :

  • le CUa dit CU d'information, qui permet de connaître les dispositions d'urbanisme, les limitations administratives au droit de propriété et la liste des taxes et participations applicables à un terrain
  • le CUb dit CU opérationnel, qui permet en outre de savoir si le terrain peut être utilisé pour la réalisation d'une opération donnée en fonction de sa destination, de sa localisation approximative sur le terrain et de l'état de la desserte en voirie et réseaux.

Comment se déroule l'instruction ?

Vous déposez votre dossier complet dans la mairie de la commune où est situé votre terrain.  Ensuite, le service Urbanisme de l'Agglo procède à tous les contrôles (destination de la construction, conformité avec le PLU, implantation par rapport à la rue, hauteur...).

Dans le secteur sauvegardé du centre historique de La Rochelle, ainsi que dans toutes les zones de protection du patrimoine et des sites classés, l'Architecte des Bâtiments de France est consulté sur tous les projets. Ses prescriptions devront être prises en compte.

Le service Urbanisme peut aussi être amené à solliciter l'avis d'autres services (Préfecture, pompiers, gestionnaires des réseaux…). Le Maire donne également son avis sur le projet. En fonction des différents avis recueillis et de l'instruction réglementaire effectuée, le service Urbanisme propose à la signature du Maire un projet d'arrêté ou de décision. Une fois signé, le Maire l'envoie au demandeur et suivant les cas, au Préfet pour un contrôle de légalité.

Les délais d'instruction sont garantis

Au dépôt du dossier, un récépissé indiquant le délai d'instruction et les conditions dans lesquelles il pourra être modifié est remis au demandeur.

Si le délai prévu doit être prolongé, le demandeur en sera informé au cours du 1er mois par le service instructeur. Si les délais ne sont pas respectés, il bénéficiera dans la plupart des cas d'une autorisation tacite.

Suivant le type de demande, le délai d'instruction d'un dossier complet peut varier de 1 mois pour des déclarations préalables sans consultation, à 6 mois pour des établissements recevant du public ou des projets situés à proximité d'un monument historique.

Comment se déroule le chantier ?

Une fois en possession de votre autorisation, vous devez l'afficher pendant toute la durée des travaux sur un panneau réglementaire. Sa durée de validité est limitée : si vous n'avez pas commencé les travaux dans les 2 ans à compter de sa réception, ou si vous interrompez les travaux pendant plus d'un an, vous devrez refaire une demande.

Pour tout permis en cours, à l'exclusion des déclarations préalables et des autorisations de travaux, vous pouvez demander une modification du permis ou son transfert à une autre personne.

Au démarrage des travaux

Adressez à votre mairie la Déclaration d'ouverture de chantier (DOC).

En fin de chantier

Adressez à votre mairie la Déclaration d'achèvement et d'attestation de la conformité (DAACT). Ce document peut être signé par l'architecte qui suit les travaux ou par un contrôleur technique agréé.

A noter que dans le cas d'une construction recevant du public, et dans le cas de logements destinés à la vente ou à la location, la DAACT doit être accompagnée d'une attestation remplie par un expert indépendant (bureau de contrôle, architecte différent de celui du projet), certifiant que les règles d'accessibilité des personnes à mobilité réduite ont bien été prises en compte.

Depuis le 1er janvier 2013 est également exigée une attestation concernant le respect de la réglementation thermique.

Les contrôles

Des visites de contrôle obligatoires sont effectuées dans un certain nombre de cas :

  • établissements recevant du public
  • secteur sauvegardé
  • site inscrit ou classé au patrimoine.

Des visites de contrôle non obligatoires sont effectuées sur l'ensemble du territoire par un contrôleur de travaux assermenté, dans les mois qui suivent le dépôt de la DAACT.

Attention

La non-conformité d'une construction au permis délivré, et a fortiori les constructions sans autorisation, sont des infractions passibles de poursuites pénales. En cas d'infraction peu importante, il faudra procéder à une régularisation ; mais l'administration est aussi en droit de demander une démolition complète en adressant un procès-verbal au procureur de la République.


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :