Saut au contenu
Retour

Prévention du bruit

Prévention du bruit

En application de Directive Européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002 relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement, les agglomérations de plus de 100 000 habitants doivent cartographier le bruit et élaborer un Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE) sur leur territoire. Une démarche dans laquelle est engagée l'agglomération de La Rochelle.

Cartographie du bruit de l'Agglo

Les cartes de bruit sont destinées à donner une représentation de l'exposition au bruit des populations sur un territoire donné. Elles sont élaborées à partir d'une évaluation de terrain et doivent être réactualisées tous les 5 ans.

La carte de bruit de l'agglomération rochelaise a été établie en divisant le territoire en 54 secteurs. Pour chacun, ont été mesurées les sources permanentes de bruit : trafic routier, ferroviaire et aérien ;  activités industrielles.  Les sources occasionnelles comme les bruits de voisinage ou liées aux activités de loisirs ne sont pas prises en compte. Cette analyse a permis d'identifier des zones dites « calmes » à préserver, et des zones « de dépassement » à traiter.

Analyse du bruit

Le bruit a été analysé selon trois catégories, pour chacune des communes ci-dessous.

Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement

Conformément à la réglementation européenne, la carte de bruit comprend des graphiques représentant les niveaux de bruit et de nuisance, les populations exposées, ainsi que des éléments qui ont permis d'élaborer un Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE). Recueil d'actions à mener pour prévenir et réduire les nuisances sonores, et protéger les zones calmes, le PPBE de l'agglomération rochelaise a été approuvé en Conseil communautaire le 27 février 2014.

Le plan d'actions s'articule principalement autour :

  • de la réduction du bruit généré par les infrastructures routières et ferroviaires
  • de la délimitation des zones calmes et de la mise en place d'actions visant à les préserver
  • de l'incitation à mener des opérations de rénovation du patrimoine bâti, ou à profiter de celles qui sont prévues pour y inclure la problématique du bruit
  • de la prévention de l'apparition de nouvelles nuisances sonores
  • de la sensibilisation et de la formation
  • du suivi

Le bilan du PPBE se fera tous les 5 ans, conformément aux dispositions réglementaires. Le suivi des actions sera réalisé annuellement par la Communauté d'Agglomération. L'avancée de la mise en place de ces actions fera l'objet d'une présentation régulière au sein des instances concernées afin d'assurer un partage de l'information avec les partenaires.


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :