Saut au contenu
Retour

Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

La scène nationale La Coursive à La Rochelle offre une programmation artistique et culturelle choisie, articulée autour de plusieurs arts : le théâtre, la danse, la musique, le cinéma et les arts de la piste.

L’architecture de la scène nationale La Coursive est remarquable de part l’alliance de son style contemporain et du caractère ancien hérité du couvent des Carmes qui constituait le bâtiment initial. Le bâtiment, terminé en 1677, est orné d’une magnifique coquille Saint-Jacques à l’entrée de La Chapelle, ornement qui sera conservé sur le site.

Après la Révolution en 1791, le bâtiment est revendu à un particulier, Monsieur Meschinet de Richemond, lequel l’aménage en manufacture des tabacs pour une part puis le loue pour une autre part à la Chambre du Commerce, qui y abrite l’entrepôt réel des Douanes.

Déclaré d’utilité publique, le bâtiment est acheté par la Ville de La Rochelle en 1842. L’entrepôt des Douanes cohabite durant quelques années avec le Marché aux poissons dont la halle est ouverte le 2 août 1847 pour y rester près d’un siècle. Le bâtiment subit alors plusieurs modifications et agrandissements, principalement en 1870, 1896 et en 1910.

En 1944, la criée quitte les lieux pour aller s'installer le long du bassin à flot. En 1950, des travaux d’aménagement transforment le lieu en salle des sports.

La Maison de la Culture y prendra place en 1982, suite à un concours d’architecture entrainant un réaménagement complet du bâtiment. Seuls la façade et le cloître intérieur seront conservés.

Après sa fermeture en 1989, “La Coursive”, scène nationale de La Rochelle, reprend les activités de spectacles et de cinéma en 1990


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :