Saut au contenu

Scène nationale La Coursive

Fleuron artistique et culturel de La Rochelle, la scène nationale La Coursive accueille une sélection choisie parmi le meilleur du théâtre, du cinéma, de la danse, de la musique et des arts de la piste.

Scène nationale La Coursive

Au total, ce sont cinquante à soixante spectacles qui sont présentés chaque saison ainsi que des dizaines de films d'auteur et de répertoire.

La mission de La Coursive est double : créer et diffuser des oeuvres d'une part, développer et diversifier ses publics d'autre part. L'établissement accueille chaque année 130 000 à 150 000 spectateurs, auxquels il convient d'ajouter le public des festivals dont La Coursive est partenaire : le Festival International du Film, les Francofolies, le Festival de Fiction TV...

La Coursive en chiffres

Outils d’une politique d’aménagement culturel du territoire, les scènes nationales sont des établissements pluridisciplinaires. Elles ont pour mission de s’affirmer comme des lieux de production artistique de référence nationale, d’organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques contemporaines, tout en participant à une action de développement culturel

  • Environ 60 spectacles différents par saison (théâtre, danse, musique, arts de la piste)
  • de 150 à 170 représentations, résidences d’artistes, créations, coproductions
  • plus de 160 000 entrées payantes (hors festivals) par saison pour les spectacles et le cinéma
  • 120 films soit plus de 1400 séances par saison
  • 12 300 adhérents dont 7 200 abonnés
  • des expositions et des rencontres avec les artistes
  • des stages et ateliers de pratique artistique
  • partenariats avec le Festival International du Film de La Rochelle, les Francofolies et le Festival Ré Majeure
  • un financement public : Ministère de la Culture et de la Communication, La Communauté d'Agglomération de La Rochelle, La Région Poitou-Charentes et le Département Charente-Maritime
  • une équipe de 40 permanents.

Un peu d'histoire

La scène nationale La Coursive à La Rochelle offre une programmation artistique et culturelle choisie, articulée autour de plusieurs arts : le théâtre, la danse, la musique, le cinéma et les arts de la piste.

L’architecture de la scène nationale La Coursive est remarquable de part l’alliance de son style contemporain et du caractère ancien hérité du couvent des Carmes qui constituait le bâtiment initial. Le bâtiment, terminé en 1677, est orné d’une magnifique coquille Saint-Jacques à l’entrée de La Chapelle, ornement qui sera conservé sur le site.

Après la Révolution en 1791, le bâtiment est revendu à un particulier, Monsieur Meschinet de Richemond, lequel l’aménage en manufacture des tabacs pour une part puis le loue pour une autre part à la Chambre du Commerce, qui y abrite l’entrepôt réel des Douanes.

Déclaré d’utilité publique, le bâtiment est acheté par la Ville de La Rochelle en 1842. L’entrepôt des Douanes cohabite durant quelques années avec le Marché aux poissons dont la halle est ouverte le 2 août 1847 pour y rester près d’un siècle. Le bâtiment subit alors plusieurs modifications et agrandissements, principalement en 1870, 1896 et en 1910.

En 1944, la criée quitte les lieux pour aller s'installer le long du bassin à flot. En 1950, des travaux d’aménagement transforment le lieu en salle des sports.

La Maison de la Culture y prendra place en 1982, suite à un concours d’architecture entrainant un réaménagement complet du bâtiment. Seuls la façade et le cloître intérieur seront conservés.

Après sa fermeture en 1989, “La Coursive”, scène nationale de La Rochelle, reprend les activités de spectacles et de cinéma en 1990

Equipements pour le public et les artistes

Du hall d’entrée, ancien cloître recouvert d’une verrière, on accède directement à l’accueil-billetterie, aux trois salles de spectacles que sont la Salle Bleue, le Grand Théâtre et le théâtre Verdière, et au café-brasserie l’Avant-Scène.

Autour du hall, sur deux étages, se répartissent les bureaux administratifs (dont l’un est réservé aux compagnies accueillies en résidence) et deux salles de répétitions mises à disposition pour des ateliers artistiques professionnels ou amateurs et l’accueil de compagnies de théâtre et de danse en cours de création. Pour les artistes, une politique de résidence et de coproduction a été mise en place.

Aux étages également, mais non visibles du hall, sont installés des bureaux, les loges et le foyer des artistes.

Le Grand Théâtre

D’une jauge de 997 places, le Grand Théâtre accueille plus de soixante spectacles différents par saison. Le plateau à l’italienne, d’une largeur de 26 mètres de mur à mur (20 mètres au cadre) est adapté pour recevoir toutes les œuvres des arts vivants (théâtre, danse, musiques et arts de la piste) mais aussi du cinéma. Un grand écran amovible est implanté dans les cintres du grand plateau. Une cabine de projection est opérationnelle en régie à côté des autres régies son et lumières .

Travaux de rénovation

L'Agglo a conduit 5 mois de travaux en 2014 : remplacement des sièges (en rouge), changement des sols (en bois blond) et traitement des parois périphériques (en noir).

La circulation sur le gradin en parquet bois, intégrant un éclairage de contremarche par leds, complète cet ensemble pour une nouvelle relation scène-salle où la couleur noire joue le rôle de trait d’union.

Ces travaux ont intégré également la mise aux normes vis-àvis des nouvelles règles d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

L’ensemble de ces rénovations visait également à parfaire l’acoustique de la salle qui garde sa vocation artistique pluridisciplinaire.

Le théâtre Verdière


Le Théâtre Verdière a été pensé et réalisé à partir de deux exigences majeures : un outil pour la création artistique pluridisciplinaire et la proximité avec les spectateurs (385 places). Ce rapport privilégié entre la scène et le public ne s'est pas fait au détriment du plateau qui affiche vingt mètres de mur à mur sur une profondeur de douze mètres. Ce nouvel équipement offre également un studio de répétition sous les toits de la scène et des loges appropriées à l'accueil d'équipes en résidence. Un tunnel technique a été aménagé pour relier, en sous-sol, les trois salles et leurs régies ont été coordonnées pour faciliter la circulation des personnels techniques.

La Salle Bleue

D’une jauge de 281 fauteuils, elle est consacrée au Septième Art. Classée "Art et Essai", avec les labels Recherche et Découverte, Jeune public, Patrimoine et Répertoire, la programmation en version originale privilégie les films d’auteur, français et étrangers ainsi que les films du répertoire qui témoignent de l’histoire du cinéma, de son identité et de son devenir.

La Salle Bleue est équipée d'une boucle de diffusion sonore à destination des personnes appareillées pour la surdité. Elle est équipée pour les projections numériques et a conservé la possibilité de projeter en 35mm.

La saison

En plus des rendez-vous réguliers avec les professionnels du cinéma, La Coursive propose pendant toute la saison des stages animés par des artistes, des expositions, des débats et des performances.

Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :