Accueillez, observez, dorlotez les abeilles sauvages

Accueillez, observez, dorlotez les abeilles sauvages

L’appel à projets « Acteurs de la transition » est l’une des voies par lesquelles l’Agglomération accompagne les initiatives en faveur de la transition écologique ; cette transition qui vise à réduire notre empreinte carbone comme à mieux protéger la biodiversité. L’un des projets retenus cette année invite les citoyennes et citoyens à prendre une part active dans la protection d’insectes pollinisateurs de notre territoire.

dorloteurs ruches

Elles sont moins connues que leurs sœurs abeilles mellifères. Elles ne produisent pas de miel mais n’en rendent pas moins d’importants services à la nature en général et à l’humain en particulier. « Les abeilles sauvages ont une capacité de pollinisation quatre fois supérieure à celle des abeilles à miel. Elles sont très efficaces pour les cultures de fruitiers et contribuent à bien d’autres productions alimentaires », affirme Pauline Jung, en charge du programme « Les Dorloteurs », lancé par l’entreprise rochelaise Un toit pour les Abeilles.

Ces petites sauvages se distinguent des mellifères par leur aspect solitaire, elles ne vivent pas en colonie, elles ne piquent pas. Comme beaucoup d’insectes, elles sont aujourd’hui en danger, fragilisées par les pesticides, l’urbanisation, les attaques de parasites divers. D’où la nécessité de « dorloter » ces abeilles indispensables à l’équilibre naturel.

Création d’un réseau de dorloteurs

Le programme invite les citoyens comme les entreprises à les protéger et lutter contre leur diminution en installant chez soi des dorlotoirs fournis par Un toit pour les Abeilles. Ceux-ci ressemblent à des maisonnettes munies de tubes transparents adaptés pour que les abeilles sauvages y pondent des œufs qui deviendront larves puis cocons. « Le dorloteur peut observer tout ce qui se passe dans les tubes. Il reçoit une newsletter riche d’informations régulières sur le sujet. Il peut aussi nous questionner directement », indique Pauline. « L’automne venu, nous récupérons les tubes via le matériel d’envoi fourni. Nous nettoyons les cocons et les mettons pour l’hiver à l’abri des prédateurs et des parasites. Au printemps, nous renvoyons les cocons pour partie au dorloteur s’il veut poursuivre l’expérience et pour partie aux nouveaux qui ont rejoint le réseau. Notre initiative est lancée dans toute la France, mais nous respectons scrupuleusement l’origine géographique des cocons. Nous n’envoyons pas à Lille celui qui vient du Sud de la France. Il existe beaucoup de variétés d’abeilles sauvages et chacune est adaptée à son milieu, c’est très important de respecter ça si on veut les protéger.»

L’Agglomération participe

L’ensemble du service, fourniture de matériel, suivi, information... a un coût que l’entreprise facture aux particuliers sous forme d’un abonnement mensuel de 7,50 € la première année (90 €/an), moins cher ensuite (48 €/an). L’Agglomération de La Rochelle soutient les Dorloteurs, l’un des lauréats 2022 de l’appel à projets « Acteurs de la Transition », en prenant en charge sur son territoire la majeure partie de l’abonnement de particuliers prêts à installer une maisonnette à abeilles sauvages dans leur jardin ou sur leur balcon. Rappelons que ces abeilles-là ne piquent pas ! Les 120 premiers à s’inscrire (voir modalités ci-dessous) payent leur abonnement 17,50 € au lieu de 90 € pour l’année. Pour Régis Lippinois, fondateur d’Un Toit pour les Abeilles, cette action des Dorloteurs a vocation non seulement à sensibiliser le public mais aussi à alerter sur les dangers de l’importation d’abeilles pollinisatrices d’autres pays, comme la Pologne ou la Chine. «C’est une tendance actuelle pour palier au déclin mais cette vision à court terme risque d’être très dangereuse ensuite, car cela a toutes les chances de fragiliser encore plus les abeilles sauvages et, par conséquence, notre sécurité alimentaire ». L’entrepreneur soucieux d’écologie s’en explique dans une vidéo visible ici :

Modalités d’abonnement Dorloteurs

Rendez-vous sur le site : www.lesdorloteurs.fr

Créez votre compte et renseignez votre adresse puis sélectionnez l'Abonnement Dorlotoir Mimosa et indiquez le code « CDALAROCHELLE ». Cette participation de l’Agglo est limitée à 120 personnes habitant l’une de ses 28 communes.

D’autres idées, d’autres projets   

Le soutien de l’Agglomération aux Dorloteurs s’inscrit dans le cadre du 3ème appel à projets « Acteurs de la Transition », lui-même intégré à la démarche La Rochelle Territoire Zéro Carbone. D’autres initiatives ont été retenues, telles que l’installation dans l’espace public d’un frigo zéro gaspi dans lequel des restaurateurs, commerçants ou particuliers peuvent déposer ou prendre de la nourriture. Dans le même esprit la Fondation Agir contre l’Exclusion récupère les ordinateurs d’entreprises qui changent leur parc informatique pour les reconditionner et les donner à des familles qui en ont besoin. On trouve encore parmi les lauréats un projet de création de jardin aromatique, convivial et potager sur le toit d’un parking de la fac de Sciences, porté par une association d’étudiants et enseignants de l’Université. D’autres appels à projets suivront, pour ajouter toujours davantage de maillons à cette chaîne d’initiatives locales en faveur de la transition écologique et citoyenne. + d’infos sur les lauréats 2022

Revenir à la liste des initiatives