Saut au contenu
Retour

Habiter autrement

Habiter autrement

L'Office Public de l'Habitat de l'Agglomération propose 4 appartements dans l'une des premières résidences d'habitat participatif créées sur le territoire. L'OPH accompagne ainsi une tendance à la mutualisation d'espaces collectifs, porteuse d'échanges et de liens sociaux renforcés.

Plutôt que de s'en tenir au « chacun chez soi », certains habitants ont envie de connaître leurs voisins, d'échanger avec eux des moments conviviaux, des petits gestes d'entraide, ils souhaitent davantage de solidarité, de partage. Cette ambition « d'habiter autrement » qui se dessine dans la société interpelle l'Office Public de l'Habitat de l'Agglomération, toujours soucieux de cultiver le lien social dans les quartiers où ses logements sont implantés.

L'Office a ainsi acquis 4 des 18 logements de la future résidence Vibrato, en création* dans le quartier de Tasdon, à La Rochelle, afin de proposer ces appartements à des personnes éligibles au logement social et intéressées par un mode d'habitat participatif. Dans cette résidence, certains locaux seront partagés : une salle de vie commune avec sa cuisine et sa grande terrasse, un studio d'amis en cogestion, une buanderie, un grand jardin dont un futur potager collectif.

Des espaces à gérer en commun

La résidence Vibrato est un programme immobilier de la société Eden Promotion, le premier que l'on puisse qualifier de participatif à prendre forme sur l'Agglomération.

 «A l'origine, ce projet était celui d'un groupe d'amis désireux de s'engager dans une nouvelle forme de cohabitation avec des espaces partagés. Ce groupe avait identifié un terrain pour réaliser un immeuble d'habitat ; il comptait recruter d'autres familles mais, finalement, certains freins financiers ne lui ont pas permis d'aller à terme et Eden Promotion a repris le projet avec plusieurs de ses initiateurs », résume Jérémy Biton, responsable du dossier pour le groupe immobilier. « De ce fait, nous ne sommes pas partis de rien, la réflexion était déjà bien avancée sur les espaces communs et leur mode de gestion ».

Comme tout programme immobilier de plus de 9 logements, celui-ci devait consacrer une partie de ses surfaces à de l'habitat social, ce sont donc les appartements acquis par l'OPH et qui entrent désormais dans son parc.

Premiers candidats enthousiastes

« Il est nécessaire que les futurs locataires adhèrent aux valeurs participatives de la résidence Vibrato », affirme Frédéric Leclerc, directeur de la relation locataires à l'OPH. « Nous avons lancé un appel à candidature pour vérifier que les postulants partagent bien cet esprit, mais aussi pour qu'ils puissent être acteurs en amont, avec les autres habitants, de l'organisation qui régira l'usage des espaces collectifs ».

Découvrant le projet sur le site internet de l'Office, Carmen Canto a aussitôt posé sa candidature. « Je suis en train de changer de vie et je cherche un logement », déclare cette quinquagénaire qui travaille dans le domaine social. « J'avais vu déjà des reportages sur des nouvelles formes d'entraide dans l'habitat, comme par exemple la Maison des Babayagas à Montreuil et je trouvais ça enthousiasmant. J'apprécierais une relation d'entraide et de partage avec mes voisins ; partage de matériel comme la machine à laver, la tondeuse… Je m'imagine bien garder les enfants le soir pour que des jeunes puissent sortir. Bref, ces petites choses qui contribuent à une société plus solidaire, plus humaine », confie cette candidate au participatif.

D'autres projets à l'étude

En se portant acquéreur de logements sur cette résidence comme dans d'autres copropriétés, l'OPH travaille également à faire progresser la mixité sociale de l'habitat. « Cela fait partie de nos missions, comme de chercher à créer un terreau favorable au lien social dans les quartiers », rappelle Frédéric Leclerc.

Le participatif y contribue, il peut aussi jouer en faveur des relations inter-générations. Pour l'instant, de tels projets sont encore marginaux, ils concernent des programmes immobiliers de petites tailles, mais ils sont amenés à se développer. L'Office Public de l'Habitat de l'Agglomération de La Rochelle a lancé une étude pour un exemple similaire sur Mireuil. Les discussions sont par ailleurs bien avancées avec la commune de Saint-Vivien où l'OPH doit réaliser une résidence de 17 logements.

Un espace commun y est prévu, sans que lui soit donné une affectation préalable : une salle de réception ? un studio d'amis ? un atelier partagé ? Les futurs locataires en décideront ensemble. « Avant même d'être voisins, ils se seront déjà rencontrés pour en discuter, ce qui créera de premiers liens, une dynamique de vie commune », espère Fréderic Leclerc.


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :