La Rochelle Territoire zéro carbone

Et si La Rochelle devenait le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Un projet ambitieux qui nécessite la mobilisation de tous.

Retour

La neutralité carbone

La neutralité carbone

Pour construire un territoire exemplaire et résilient, le consortium qui anime le projet "La Rochelle territoire zéro carbone" poursuit une politique innovante et volontariste autour des enjeux environnementaux.

LES EMISSIONS DE CO2 : MARQUEUR DE LA TRANSITION

Les changements climatiques sont dus à une augmentation sans précédent des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère. Ces gaz sont majoritairement émis par les activités humaines : ce sont nos propres actions qui menacent notre écosystème. Notre empreinte carbone est trop lourde, c'est à dire que nos émissions dépassent les capacités de régénération de la planète.

Une étude basée sur la méthode Bilan Carbone® de l’ADEME montre que, sur l'agglomération rochelaise, 2 millions de tonnes d'équivalent CO2 sont émises chaque année. Les émissions sont liées pour 27 % à la mobilité (déplacement de personnes et de marchandises), 41 % aux intrants et à la consommations, 16 % aux activités (industrie, tertiaire et agriculture) et 16 % à l’habitat.

Neutralité carbone

Ces émissions peuvent devenir un indicateur de la transition : plus elles sont élevées, plus le territoire est menacé, plus elles sont faibles et plus la résilience du territoire est grande.

En cherchant à réduire les émissions de GES, on contribue à limiter les dérèglements climatiques mais surtout à maintenir une qualité et un cadre de vie attractifs. Idéalement, il ne faudrait pas émettre plus que ce que la planète peut absorber pour avoir un impact « neutre ».

OBJECTIF ZERO CARBONE

La neutralité carbone est un processus de TRANSITION qui implique une atténuation des changements climatiques à travers 2 types d'actions :

  • Diminuer les émissions de CO2 à la source
  • Protéger et développer les puits de carbone capables de stocker le CO2. Autrement dit protéger et créer des réservoirs qui grâce à la photosynthèse ont la faculté d’absorber et stocker le CO2 de l’atmosphère sous différentes formes : dans les forêts, de marais, les champs mais également de manière artificielle dans des cultures de algues.  

Mais opérer une transition écologique implique également de changer nos comportements

puit de carbone
Credit : Howard et al., 2017, Frontiers in Ecology and the Environment / a.En bon état de fonctionnement, les habitats représentent des puits de carbones./ b.La dégradation de ces habitats favorise l’émission de carbone