La Rochelle Territoire zéro carbone

Et si La Rochelle devenait le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Un projet ambitieux qui nécessite la mobilisation de tous.

La Rochelle Territoire Zéro Carbone

Et si nous devenions le premier territoire littoral français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Comment ? En diminuant nos émissions de CO2 et en absorbant mieux le carbone en circulation dans l’atmosphère grâce à ce que l’on appelle les « puits de carbone ».

Accéder au site du projet "La Rochelle Territoire Zéro Carbone"

C’est dans cet objectif, ambitieux, que le consortium rochelais (Communauté d’Agglomération, Ville de La Rochelle, Université, Altantech, Port Atlantique) et ses 130 partenaires ont proposé, fin avril 2019, la candidature « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » dans le cadre de l’appel à projet national « Territoires d’Innovation».

Géré par la Banque des Territoires, il fait suite à l’appel à Manifestation d’Intérêt initié en 2017. 24 projets avaient été retenus en janvier 2018 sur plus de 110 candidatures.

Lauréat de cette première étape, le projet de La Rochelle a pu à ce titre bénéficier d’un appui financier de 400 000 € en ingénierie de développement de projet.

Aujourd’hui, le projet est estimé à plus de 82 millions d’€. Le consortium et ses partenaires ont sollicité l’accompagnement de l’Etat pour un montant de plus de 25 millions d’€. Plus de 32 millions d’€ seront apportés par les partenaires privés et près de 25 millions d’€ par d’autres partenaires publics dont la Région Nouvelle Aquitaine et l’ADEME Nouvelle Aquitaine.

Cette procédure initiée par l’Etat est destinée à accompagner des projets innovants de transformation, associant sur le long terme tous les acteurs publics, privés et les citoyens. 

logo territoire d'innovation

Le 13 septembre 2019, le Premier Ministre a annoncé “La Rochelle Territoire Zéro Carbone” lauréat de l’appel à projets national “Territoires d’Innovation”. Cette annonce salue la forte mobilisation des 130 partenaires publics et privés engagés dans cet ambitieux projet humain et urbain. Elle confirme également la pertinence d’une démarche qui vise à apporter des réponses concrètes au changement climatique en améliorant la qualité de vie des citoyens. Elle marque enfin un tournant majeur pour le territoire et ses habitants, qui seront les principaux acteurs des changements à venir.

La neutralité carbone

Pour construire un territoire exemplaire et résilient, le consortium qui anime le projet "La Rochelle territoire zéro carbone" poursuit une politique innovante et volontariste autour des enjeux environnementaux.

LES EMISSIONS DE CO2 : MARQUEUR DE LA TRANSITION

Les changements climatiques sont dus à une augmentation sans précédent des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère. Ces gaz sont majoritairement émis par les activités humaines : ce sont nos propres actions qui menacent notre écosystème. Notre empreinte carbone est trop lourde, c'est à dire que nos émissions dépassent les capacités de régénération de la planète.

Une étude basée sur la méthode Bilan Carbone® de l’ADEME montre que, sur l'agglomération rochelaise, 2 millions de tonnes d'équivalent CO2 sont émises chaque année. Les émissions sont liées pour 27 % à la mobilité (déplacement de personnes et de marchandises), 41 % aux intrants et à la consommations, 16 % aux activités (industrie, tertiaire et agriculture) et 16 % à l’habitat.

Neutralité carbone

Ces émissions peuvent devenir un indicateur de la transition : plus elles sont élevées, plus le territoire est menacé, plus elles sont faibles et plus la résilience du territoire est grande.

En cherchant à réduire les émissions de GES, on contribue à limiter les dérèglements climatiques mais surtout à maintenir une qualité et un cadre de vie attractifs. Idéalement, il ne faudrait pas émettre plus que ce que la planète peut absorber pour avoir un impact « neutre ».

OBJECTIF ZERO CARBONE

La neutralité carbone est un processus de TRANSITION qui implique une atténuation des changements climatiques à travers 2 types d'actions :

  • Diminuer les émissions de CO2 à la source
  • Protéger et développer les puits de carbone capables de stocker le CO2. Autrement dit protéger et créer des réservoirs qui grâce à la photosynthèse ont la faculté d’absorber et stocker le CO2 de l’atmosphère sous différentes formes : dans les forêts, de marais, les champs mais également de manière artificielle dans des cultures de algues.  

Mais opérer une transition écologique implique également de changer nos comportements

puit de carbone
Credit : Howard et al., 2017, Frontiers in Ecology and the Environment / a.En bon état de fonctionnement, les habitats représentent des puits de carbones./ b.La dégradation de ces habitats favorise l’émission de carbone

L’ambition du territoire

En retravaillant la relation terre/océan, La Rochelle affirme son ambition de devenir un territoire littoral leader de la démarche « zéro carbone ». Ce positionnement unique constitue le fer de lance d’un programme ambitieux de développement humain et urbain.

Composé de 28 communes, plus de 167 000 habitants, 12 200 entreprises et 70 km de bande littorale, le territoire de l’agglomération est façonné par l’interaction terre/océan. Le littoral contribue largement à son attractivité touristique et abrite une filière nautique dynamique et des activités liées aux produits de la mer (conchyliculture et pêche). Il offre aux habitants une qualité de vie élevée, mais génère des risques et contraintes spécifiques : tension foncière, difficultés en matière de mobilité en raison de l’installation de nombreux actifs en 3ème couronne et du tourisme en haute saison, risques climatiques…

Ambition

Dans ce contexte, une politique de compensation carbone est apparue comme la voie à privilégier pour mesurer puis limiter l’impact de l’homme sur l’environnement et préserver la qualité de vie qui attire actifs, touristes et retraités sur le territoire. Le consortium rochelais ambitionne de réduire de 30 % l’empreinte carbone du territoire d’ici 2030 et d’aboutir à une compensation carbone complète à l’horizon 2040, pour proposer un modèle vertueux et réplicable sur d’autres territoires. Le tout en conjuguant sobriété, innovation et solidarité. Ce projet positionnera l’Agglo de La Rochelle en chef de file de la démarche bas-carbone à l’échelle nationale et internationale.

Graphique illustrant l'empreinte carbone du territoire

Les objectifs et les zones pilotes

Afin de parvenir à une compensation carbone complète à l’horizon 2040, des réponses technologiques, sociologiques, organisationnelles, économiques et politiques doivent être mises en œuvre de façon combinée et coordonnée.

UNE VISION GLOBALE EN APPROCHE SYSTEMIQUE

les objectifs

Le projet La Rochelle Territoire Zéro Carbone se repose sur[PC1]  9 Axes : 5 Axes dits opérationnels (Carbone Bleu, Écologie Industrielle, Mobilité Douce et Autonome en mode MaaS,, Autoconsommation ENR, Efficacité Bâti et Réseaux) et 4 Axes transversaux (Participation Citoyenne, Gouvernance de la donnée, Fonds d’aide à l’innovation).

9 ZONES PRIORITAIRES

9 zones prioritaires

Le projet démarrera, dans un premier temps, en investissant sur 9 zones pilotes, avec l’ambition d'y mesurer les effets de l’approche « zéro carbone » développée. Ces actions et ces lieux ont été identifiés en concertation avec un consortium d’acteurs publics et de partenaires privés et seront enrichis grâce à l’implication de nouveaux acteurs.

  • Le centre-ville de La Rochelle composé de nombreux bâtiments classés mais aussi de plus de 6 % de logements vétustes.
  • Villeneuve-les-Salines, le deuxième quartier d’habitat social de La Rochelle, avec 2 350 logements locatifs sociaux.
  • Atlantech à Lagord, le quartier entièrement conçu et exploité bas carbone mêlant habitants, activités, recherche et innovation.
  • La zone industrielle de Périgny, l’un des grands pôles économiques régionaux.
  • L’Université de La Rochelle et son ‘SMART CAMPUS’, fort de son leadership scientifique dans le domaine du Littoral Urbain Durable intelligent,
  • Le Port Atlantique La Rochelle, 6ème grand port maritime français, fortement concerné par les enjeux de transition énergétique.
  • Le Port de plaisance qui est aujourd’hui le plus grand port de plaisance de la façade atlantique.
  • Le Port de pêche de Chef-de-Baie.
  • Le Littoral & ses marais, véritables puits de carbone.

La participation et l'implication de tous

L’objectif du zéro carbone n’est pas seulement de changer la technologie mais de faire évoluer nos modes de vie et nos habitudes pour apprendre à mieux respecter notre écosystème. Opérer une transition neutre en émissions, c’est apprendre à modifier nos comportements individuels et collectifs.

La transition vers la neutralité carbone doit concerner tout le monde, les citoyens mais également le secteur économique et les acteurs publics. Les actions et l’engagement de tous (acteurs locaux, citoyens, associations, entreprises...) sont essentiels pour atteindre l’objectif d’un bilan zéro carbone.

La méthode qui fait la particularité du projet « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » consiste à associer un maximum d’acteurs du territoire pour que tous puissent contribuer, à leur façon et à leur échelle, à la transition. Ce n’est pas un programme clé en main mais un projet à co-construire à partir d'une nouvelle méthode de gouvernance. Nous devons accompagner le changement vers des pratiques personnelles, professionnelles et collectives plus durables.

À ce jour, plus de 130 partenaires sont déjà impliqués dans le projet.

partenaires impliqués

La Coopérative carbone

Le territoire rochelais est l’un des premiers en France à créer une coopérative locale du carbone. Cette coopérative réunit entreprises, banques, collectivités locales, associations, organismes de formation et de recherche, associations et citoyens. Elle permettra d’accompagner les porteurs de projets de réduction d’émissions tout au long de leur parcours. La certification des projets permettra d’apporter un cofinancement, notamment par la vente de crédits carbone, et d’assurer l’évaluation de l’impact environnemental des actions.

En avril 2019, la France a lancé le Label Bas Carbone, de manière à favoriser l’émergence de projets de compensation nationaux. Cela signifie que tous ceux qui souhaitent s’engager dans une démarche locale de neutralité carbone peuvent contribuer et appuyer le financement de projets ayant un impact positif sur le carbone, de manière à contrebalancer leurs propres émissions résiduelles de gaz à effet de serre. Des acteurs rochelais ont décidé de profiter de cette évolution pour créer un outil dédié au projets locaux.

En savoir + sur la Coopérative carbone

Témoignages

5 entités fondatrices, 130 organismes impliqués, entreprises, associations, collectifs, collectivités : le projet engage une grande diversité de partenaires. Chaque citoyen peut y trouver sa place.

5 partenaires principaux, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, la Ville de La Rochelle, La Rochelle Université, Port Atlantique La Rochelle et l'Association Atlantech®, animent la constitution et la mise en œuvre du projet.

Appel à projets : acteurs de la transition

Engagée de longue date pour l’environnement et le développement durable, l’Agglomération a l’ambition d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2040. De nombreux acteurs sont impliqués dans le projet « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » et il est important de soutenir les initiatives qui émergent localement. Pour accompagner la transformation du territoire et la mobilisation de ses forces vives, l’Agglo poursuit en 2020 son appel à projets baptisé « Acteurs de la transition ».

Reporté pour cause de confinement, cet AAP vise à soutenir et expérimenter des initiatives de transition citoyenne d’intérêt collectif, dans la phase de démarrage ou de développement, qui répondent concrètement aux enjeux de la transition et favorisent la prise de conscience et le passage à l’action des citoyens.

Si votre structure a été fragilisée par les mesures de confinement liées à la COVID-19, l’Agglomération a mis en place un dispositif d’urgence spécifique venant compléter ceux de l’Etat et de la Région Nouvelle-Aquitaine. Réservé aux associations employeuses et les structures d’insertion par l’activité économique située dans l’une des 28 communes de l’Agglomération, ce dispositif  intervient sur la perte de chiffre d’affaires. Plus d’informations ici.

Vous avez à cœur d’agir concrètement en faveur de la transition énergétique, écologique et sociale ? Vous avez envie d’actions transformatrices autour de vous ? Vous souhaitez participer à l’ambition d’un Territoire Zéro Carbone ? Développez vos solutions et présentez vos initiatives citoyennes et collectives dans le cadre de l’appel à projets « Acteurs de la transition ».

Vous trouverez dans le règlement de l’AAP tous les renseignements nécessaires pour préparer votre candidature, nous vous invitons à le lire attentivement.

Le dossier de candidature est à déposer avant le 14 septembre 2020 à 12h via le formulaire ci-dessous.

L'appel à projets 2020 est désormais terminé.

Logo AAP

Edition 2019 de l’appel à projets « Acteurs de la transition »

Parmi les 44 dossiers déposés, les élus, réunis en Conseil communautaire le 26 novembre 2019, ont validé l’attribution de subventions à 14 structures, pour un montant total de 58 000 €. Voici les initiatives locales, à la fois innovantes et engagées, qui sont accompagnées par l’Agglo dans le cadre de cette 1ère édition !

Appel à manifestation d’intérêt « Livraison urbaine décarbonée »

Dans le cadre de son programme "Cœur de Ville", la Ville de La Rochelle a identifié plusieurs axes et actions prioritaires destinés à conforter l’attractivité de son centre-ville. Une des actions, pilotée par l'Agglo, vise à accueillir une entreprise spécialisée dans la livraison urbaine "décarbonée" et s'inscrit pleinement dans les objectifs de mobilité durable du territoire.

Au titre de l'Axe 4 du programme Cœur de Ville : "Élaborer des prestations de services spécifiques", une action particulière a été retenue par La Rochelle en vue du déploiement de nouveaux services en faveur du commerce, des habitants et des visiteurs : lancer un appel à manifestation d’intérêt auprès des acteurs économiques, destiné à engager l’évolution du transport et des modes de livraison de marchandise vers une mobilité innovante et durable. 

Piloté par la Communauté d’Agglomération, cet appel à manifestation d’intérêt est destiné à répondre à cette action prioritaire et poursuit un double objectif :

  • Conforter les engagements du territoire rochelais et de ses partenaires lauréats de l’appel à projet national « Territoire d’Innovation » et localement décliné en « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » ;
  • Parvenir à un objectif 2025 de 100% de livraisons du centre-ville réalisées par des véhicules faiblement émissifs. Une volonté partagée conjointement par la Ville et l'Agglo de La Rochelle.


Accueil d’une entreprise de « Livraison urbaine décarbonée »

Cet appel à manifestation d’intérêt vise à accueillir une entreprise agréée, spécialisée dans la livraison urbaine décarbonée du dernier km.

  • Localisation : Commune de La Rochelle
  • Modèle contractuel : convention de mise à disposition
  • Durée maximale : 30 juin 2024
  • Dépôt et sélection des dossiers de candidature
Constitution du dossier de candidature :
  • Identification du demandeur ;
  • Présentation de l’entreprise ;
  • Extrait KBis de l’entreprise ;
  • Justifier de modes de livraisons de type « triporteurs », « vélos-cargos » ;
  • Justifier d’une capacité de livraison quotidienne de plusieurs tonnes de marchandises de type plis, colis, palettes, ainsi que de produits sous température contrôlée ;
  • Présentation et description du projet proposé avec prise en compte de sa viabilité économique et de son impact environnemental.

Vous êtes candidat ? Vous trouverez toutes les informations utiles dans le document ci-dessous.