Saut au contenu
Retour

La Vague Bleue déferle sur les déchets du nautisme

La Vague Bleue déferle sur les déchets du nautisme

A plusieurs, on fait mieux ! Aux Minimes et sur le plateau nautique, les professionnels se sont regroupés au sein de la démarche Vague Bleue* pour gérer leurs déchets spécifiques et à travers cela, démontrer leur attitude d’entreprises responsables.

« Nous sommes partis de zéro et aujourd’hui, plus de 20 tonnes annuelles de déchets toxiques rejoignent les filières adéquates de traitement au lieu de disparaître on ne sait où », affirme Olivier Grassi. Installé sur le plateau nautique, ce professionnel de la plaisance s’est fortement impliqué pour que la vaguelette surmontée d’une mouette (le logo de la démarche) soit de plus en plus visible à La Rochelle.

Une vague venue de Bretagne

Au départ, ce logo est la propriété de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Bretagne, qui, la première, s’est souciée des déchets du nautisme. « Des métiers comme les nôtres ont recours à des produits qu’il vaut mieux ne pas voir se répandre dans l’environnement : résines, peintures, antifouling… Ces bidons s’entassent, mais aussi les chiffons, scotchs et compagnie souillés par ces produits», affirme Olivier Grassi.

Que devenaient autrefois ces déchets ? En Bretagne comme dans l’Agglo de La Rochelle, beaucoup s’en débarrassaient dans les poubelles à ordures ménagères des collectivités au lieu de suivre une filière de traitement appropriée. Pire, certaines substances étaient rejetées dans les réseaux d’eau pluviale qui finissent à la mer. « Les clients de la plaisance sont sensibles à la qualité des eaux. C’est important pour nous de démontrer qu’on gère correctement nos déchets ».

Un diagnostic dans l’entreprise

Depuis cinq ans, Olivier Grassi représente ses confrères du nautisme au sein du comité de pilotage de la démarche « Vague Bleue ». Il y siège avec les représentants de la Communauté d’Agglomération, de la Chambre de métiers, de la Chambre de commerce et d’industrie et de la régie du Port de plaisance. Les professionnels du nautisme sont invités à signer une charte par laquelle ils s’engagent à trier convenablement l’ensemble de leurs déchets.

Pour les y aider, des techniciens environnement de la CCI, leur proposent un diagnostic. « Ils examinent les flux et donnent des conseils d’organisation. Ils vérifient également si les déchets sont éliminés convenablement et si le personnel de l’entreprise est bien informé ». Telles sont les conditions pour obtenir le label « Vague Bleue ».

Cinquante entreprises impliquées

« La force de la démarche est surtout de mutualiser les moyens », fait observer Angélique Fontanaud, chargée environnement du Port de plaisance. C’est la régie du Port qui loue les bennes spécifiques dans lesquelles les adhérents de Vague Bleue déposent leurs déchets toxiques. « Le prestataire spécialisé dans ce type de collecte trouve tout en un même lieu plutôt que de passer en porte-à-porte, cela permet de baisser les coûts », poursuit Angélique.

Les entreprises paient au Port un forfait « déchets » pour cette opération partiellement subventionnée par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne. Le forfait est trois fois moins cher pour les entreprises labellisées « Vague Bleue » ; elles ont tout à y gagner. « Avec 21 tonnes annuelles collectées, nous approchons l’équilibre financier de l’opération.

« Au départ, la régie du Port a donné un bon coup de pouce », dit Olivier Grassi. Une grosse moitié de la centaine d’entreprises présentes aux Minimes et sur le plateau nautique est référencée « Vague Bleue ».  « On y trouve les plus gros chantiers, et les sociétés qui n’adhèrent pas sont celles qui produisent très peu de déchets », note Angélique Fontanaud. « J’ai mis le logo Vague Bleue sur le papier à en-tête de mon entreprise, cela valorise la démarche auprès des clients », affirme Olivier Grassi « mais attention, le label n’est pas acquis pour la vie ! Nous devons rester attentifs à toujours bien trier ».

* Mise en place en 2012, l’opération Vague Bleue est menée par l’Agglo de La Rochelle en collaboration avec la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, la Chambre de Commerce et d'Industrie, l'association des professionnels du nautisme rochelais, la Fédération des Industries Nautiques, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et la Régie du Port de plaisance de La Rochelle.


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :