Retour

Legisplaisance : dites-le avec des bulles

Legisplaisance : dites-le avec des bulles

Sur l’eau, la sécurité est essentielle. Voici un message que partagent l’association Legisplaisance et la Société Nationale de Sauvetage en Mer. Editrice d’une bande dessinée à usage des plaisanciers, Legisplaisance reverse à la SNSM une partie du produit de ses ventes.

« Nous sommes tous des bénévoles », précise pour commencer Jérôme Heilikman, initiateur de l’association Legisplaisance. Ce jeune juriste spécialiste du droit maritime l’a créée à La Rochelle en 2013 pour, dit-il, « allier mon métier et ma passion pour la voile ». Depuis le plus jeune âge, Jérôme fréquente les plans d’eau du littoral français où il a navigué d’abord avec ses parents, puis en tant que régatier, enfin comme moniteur de voile. Il y a quelques années, sa profession l’a conduit à s’installer à La Rochelle. « Je travaille sur le droit maritime pour le ministère de l’Environnement et de ce fait, je suis en contact avec de nombreux acteurs : ports, administrations, collectivités, assureurs... » Auprès de chacun d’eux, il obtient des réponses que les plaisanciers ont parfois du mal à trouver.

« Sur les forums internet, on navigue à vue entre le pire et le meilleur. C’est ce qui m’a décidé à créer un blog pour poster des articles sur la réglementation touchant la plaisance ».

Un ouvrage de référence puis une BD amusante

Telle fut la première pierre de Legisplaisance. Devant l’intérêt suscité par ce blog, Jérôme Heilikman et Matthieu Guilloto, co-fondateur, ont décidé de créer une association. « Cela permettait de fédérer des compétences. Aujourd’hui au sein de Legisplaisance, vous trouvez un noyau dur d’une vingtaine de rédacteurs et des adhérents, environ 800 à travers la France, qui sont plutôt des consommateurs de nos informations. Mais même sans adhérer, on peut consulter beaucoup de nos articles sur notre site ».

En 2015, l’association a publié son premier ouvrage : le Droit de la Plaisance. « Nous l’appelons la bible, c’est une somme qui s’efforce de clarifier des règles souvent méconnues ou mal comprises ». En 2017, l’association a récidivé mais cette fois sous une forme encore plus accessible, celle d’une bande dessinée humoristique.

Les rédacteurs se sont adjoint les services de Didier Georget, dessinateur inspiré dont le trait sait faire rire, y compris en illustrant les plus sérieuses des consignes.

Sécurité, législation mais aussi comportement

La BD s’intitule « Les III commandements du parfait plaisancier », ce qui correspond à ses trois parties « La première est consacrée à la prévention et la sécurité en mer : comment lutter contre le mal de mer, secourir un homme à la mer, comment prévenir les voies d’eau…». Le suivant aborde les questions de réglementation et d’assurance, il informe par exemple sur la location, la copropriété. Enfin le troisième chapitre traite de la psychologie à bord ou comment s’entendre, s’apprécier, s’organiser dans l’espace clos d’une coque sur l’eau qui, lorsqu’on voyage plusieurs jours, parait chaque matin un peu plus petite.

Ouvrage utile autant que divertissant, la BD de Legisplaisance est commercialisée exclusivement sur son site*. « Nous réservons un euro de chaque vente à la Société Nationale de Sauvetage en Mer dont nous tenons à saluer le travail ». Déjà vendus à 1 000 exemplaires, « Les III Commandements du Parfait Plaisancier » ont pour l’instant rapporté 1 000 euros à la SNSM. « Nous lui avons officiellement remis ce chèque début décembre lors du Nautic de Paris. Nous espérons lui en fournir d’autres ».

Un colloque annuel

Outre sa bande dessinée, Legisplaisance édite par ailleurs une revue numérique trimestrielle, dont le rédacteur en chef est Matthieu Trabucatti, et organise une fois l’an un colloque sur le droit de la plaisance. Le 1er, à Nantes, portait sur la plaisance collaborative, autrement dit le « cobaturage » qui se développe sur le modèle du covoiturage. En juin 2017, le 2ème colloque de Legisplaisance, organisé à La Rochelle, abordait la gestion des navires en fin de vie, ou comment recycler les embarcations hors d’usage. La 3ème édition se tiendra à Nice le 15 juin 2018 sur le dialogue entre la mer... et la montagne.

* La BD peut être commandée à cette adresse : legisplaisance@gmail.com