Saut au contenu
Retour

Quand l’espace de travail devient un lieu de partage

Quand l’espace de travail devient un lieu de partage

L’une est compétente en menuiserie, le second en informatique. Adélaïde Plat et Mickaël Da Silva ont ouvert Les Etablis&Co dans le quartier de Villeneuve-les-Salines, à La Rochelle. Cet espace atypique est à la fois Fablab, atelier professionnel et lieu d’exposition. Il figure parmi les dix « tiers-lieux » pilotes désignés par la région Nouvelle-Aquitaine.

Du fond de l’atelier s’échappe une odeur de sciure tandis qu’à l’avant, on entend le ronronnement d’une machine à coudre. A cette heure, son bruit n’est pas couvert par celui d’une découpe de bois. Les créations florales de Nadège et les tableaux d’un jeune peintre africain qui fréquente les lieux agissent en couleur pour donner du chaleureux à cet espace de travail. A l’entrée, Adélaïde Plat offre un café à une personne venue se renseigner sur ce « tiers-lieu »* où l’on partage davantage qu’un local et des outils. « Après plusieurs années d’expérience en menuiserie, je voulais travailler à mon compte, entreprendre, mais autrement », raconte la co-fondatrice des Etablis&Co. « Je voulais des échanges, de l’entraide, embaucher avec le sourire et ne pas avoir comme seul objectif de faire du chiffre, même si, bien sûr, j’entends gagner ma vie ».

Un Fablab, mais plus encore

Pour financer son projet d’atelier partagé, Adélaïde s’est rapprochée des clubs Cigales de La Rochelle (Cigales veut dire club d’investisseurs pour une gestion alternative locale de l’épargne solidaire). « Ce sont les Cigaliers qui m’ont fait connaître Mickaël Da Silva : il leur avait soumis un projet d’atelier partagé sur le numérique. Nous nous sommes rapprochés pour créer ensemble Les Etablis&Co ». Installée à Villeneuve dans la zone commerciale, l’entreprise s’adresse aux pros comme aux amateurs. Tel un Fablab, elle propose aux particuliers d’utiliser un ensemble de machines pour créer ou réparer des objets, apprendre et partager savoir-faire et compétences. « Nos plages d’ouverture sont plus importantes que celle des Fablab associatifs. Ici, on peut venir 6 jours sur 7 de 9h à 19h » fait observer Mickaël, toujours prêt à conseiller les utilisateurs de l’imprimante 3D, la découpeuse vinyle et toute machine à commande numérique. « Nous proposons régulièrement des ateliers d’initiation autour de ces machines comme des initiations au travail du bois ».

Lieu de résidence pour les jeunes pousses

Une troupe de théâtre est venue récemment arranger ses costumes, un DJ a trouvé comment réparer son micro, un particulier s’est activé sur l’agencement intérieur de son fourgon pour les vacances, trois jeunes créateurs d’une marque de sportswear ont créés sur place leur stand et viennent régulièrement coudre les étiquettes de leurs tee-shirts, et une femme qui compte lancer sa fabrique de savons a travaillé sur place à la création de ses moules. Ici, on touche à l’un des rôles clefs du « tiers-lieu » : proposer un espace à ceux qui se lancent professionnellement. « Les loyers sont chers à La Rochelle et je n’aurais pas pu m’offrir un atelier aussi bien équipé », témoigne l’ébéniste Manuel Ilié. « De plus, je me sens moins seul que dans mon garage. Les gens passent, je me fais connaître ». Manuel fait partie des premiers « résidents » des Etablis&Co, des professionnels qui s’y installent durablement et font du local leur lieu de travail en acceptant l’idée de partage qui régit son organisation.

Et encore un studio photo

Les Etablis&Co se veulent aussi un lieu de vie ouvert aux associations, à leurs réunions, à certaines de leurs initiatives publiques. « Notre salle de réunion peut servir de showroom ou de salle d’exposition », indique Mickaël. Cette salle est équipée en studio photo « Aujourd’hui, les créateurs ont besoin de montrer ce qu’ils font avec de belles images pour leur pages Facebook ou internet. Nous permettons cela ». Les entrepreneurs peuvent aussi floquer leur logos sur des sacs, créer des formes avec la découpeuse laser « ce sont eux qui fabriquent », rappelle Adélaïde. Les deux co-fondateurs ne s’interdisent pas de travailler pour leur compte, « j’ai des commandes en menuiserie », indique la jeune spécialiste du bois, mais leur modèle économique est davantage fondé sur la location des espaces et des machines. « Même entre personnes faisant le même métier, nous ne sommes pas dans un esprit de concurrence, mais de collaboration. Cette attitude est bien plus productive ».

L’Agglo de La Rochelle, qui met tout en œuvre pour développer l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) sur son territoire, soutient cette belle initiative.

* une bonne définition des « tiers-lieux » ici : https://coop.tierslieux.net/tiers-lieux/typologies-definition 

Les Etablis&Co


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :