Retour

Un rallye citoyen à la découverte des institutions

Un rallye citoyen à la découverte des institutions

« Nul n’est censé ignorer la loi », le rallye citoyen organisé par l’Agglo, a conduit du 8 au 19 juillet dernier une cinquantaine de jeunes de 12 à 16 ans du Commissariat de La Rochelle, à la Centrale de Saint-Martin-de-Ré en passant par la Caserne des pompiers, l’Assemblée nationale et le Tribunal de Grande Instance. Des visites riches d’enseignement.

Rallye citoyen 2019

Ce 18 juillet, dans la salle d’audience du Tribunal de Grande Instance de La Rochelle, que ce soit dans le public ou du côté du Tribunal, du box des accusés ou du Ministère public, tous les protagonistes sont des adolescents, à l’exception de la Présidente. Cette reconstitution d’un procès de correctionnelle est l’avant-dernière étape du Rallye citoyen, organisé par l’Agglo depuis 17 ans pour les jeunes des centres socio-éducatifs du territoire. Ils sont une cinquantaine de garçons et filles de 12 à 16 ans, venus de Sainte-Soulle, Saint-Rogatien, Aytré, Dompierre-sur-Mer, Périgny et l’Institut médico-éducatif de Saint-Ouen-d’Aunis.

De l’élaboration de la loi à la sanction

« Le rallye citoyen est un parcours de 15 jours, ponctué de visites et d’ateliers, destiné à sensibiliser les jeunes à ce qu’est la Loi, et à les mettre en contact avec des institutions qui sont parfois mal perçues », chuchote Catherine Hartar, Directrice du centre social d’Aytré et co-pilote de ce rallye avec l’Agglo. « Le parcours est chronologique, de l’élaboration de la loi à la sanction. Nous avons ainsi commencé par nous rendre à l’Assemblée nationale, puis au Commissariat de police de La Rochelle, à la Gendarmerie, à la Caserne des pompiers, aujourd’hui au TGI et nous terminerons demain par la Centrale de Saint-Martin-de-Ré. »

Dans la salle d’audience, le procès bat son plein, malgré la chaleur étouffante. On juge aujourd’hui une affaire de coups et blessures et de harcèlement dans un lycée, impliquant trois mineurs. Assesseurs, procureur, avocats de la défense ou de la partie civile, accusés… Chacun connaît son rôle pour l’avoir préparé la veille avec une animatrice de l’Association pour la promotion de la citoyenneté des jeunes et des familles. « Ils ont travaillé à partir de procès-verbaux de police de vraies affaires », précise Catherine Hartar.

« Quand je serai grand, je veux être pompier ! »

Après un court délibéré, le verdict tombe. Les peines mêlent mesures éducatives, suivi psychologique et prison avec sursis. La salle raisonne soudainement d’un fort brouhaha. Les commentaires vont bon train. Louane, 12 ans, de Saint-Rogatien, « a tout aimé » de ce rallye, assure-t-elle enthousiaste. « J’ai appris plein de choses sur différents métiers !  Cela m’aidera à choisir mon orientation ». Mathéo, 13 ans, d’Aytré, a lui aussi trouvé cette expérience « très intéressante ». Il a notamment découvert « comment se font les lois et se déroule un procès ». « Je ne savais pas que donner juste un petit coup pouvait nous conduire en prison », confie-t-il. Mais ce qu’il a préféré, c’est la Caserne des pompiers : « Quand je serai grand, je veux être pompier ! ».

Pour renforcer la solidarité entre les citoyens, atténuer les inégalités, lutter contre les exclusions urbaines et sociales, et prévenir la délinquance, la Communauté d'Agglomération agit en direction des populations en difficulté. Elle crée des équipements, soutient des projets et coordonne des actions menées par différents partenaires sur le territoire, en portant une attention particulière aux jeunes.

Pour en savoir +