Saut au contenu
Retour

A Aytré le mardi, c'est Cyclobus !

A Aytré le mardi, c'est Cyclobus !

Depuis février, une expérimentation soutenue par l'Agglo et menée à l'éco-école de la Courbe d'Aytré permet aux élèves de rallier, en groupe, l'école à vélo. Ils sont encadrés durant le trajet par un éducateur sportif et des bénévoles de « Vive le vélo », du Comité départemental de cyclotourisme et par des jeunes volontaires en service civique. Cyclobus, c'est comme le bus, mais à vélo !

« Droite devant !* » Le pilote du convoi a lancé bien fort l'avertissement et, derrière lui, les enfants en file indienne sur leurs vélos répètent chacun leur tour « droite devant » - « droite devant », jusqu'à ce que l'alerte parvienne à la lanterne rouge : l'encadrant qui ferme ce joyeux peloton. Celui-ci est parti il y a peu de l'école de la Courbe. D'ici à son terminus, proche de la mairie d'Aytré, il déposera les jeunes cyclistes aux arrêts auxquels ils ont été récupérés le matin. Tel est le principe du Cyclobus.

Depuis le 7 février, il roule chaque mardi à la force du pédalier d'une joyeuse petite bande d'enfants. « C'est chouette, je viendrais bien tous les jours à vélo mais mes parents n'acceptent que le mardi parce qu'on est accompagné », déclare Ruben, en CM1 à l'école. « J'aime moi aussi venir à vélo », enchaîne Marion. « En plus, ça fait faire du sport

Déplacements doux pour l'éco-école

Comme leurs copains, Ruben et Marion portent casques et gilets fluo prêtés par l'équipe du Cyclobus. Leurs bicyclettes ont été soigneusement inspectées et les enfants ont appris les consignes, qui leur sont d'ailleurs souvent répétées « On descend de vélo si on aborde un trottoir, le code de la route interdit d'y rouler », rappelle Antoine Rachmuhl, éducateur sportif au sein de l'association Vive le Vélo et du Comité départemental de cyclotourisme, deux des organismes impliqués dans la mise en place de ce Cyclobus expérimental.

« C'est une formule qui existe ailleurs, dans d'autres pays comme en Europe du Nord » dit-il. Ici, c'est une première et cette action développée et financée par l'Agglomération intègre aussi d'autres partenaires, à commencer par l'école de la Courbe à Aytré.
« Depuis cinq ans, nous avons le label éco-école » indique la directrice, Dolorès Lagurie. « Il signifie que nous sommes engagés dans l'éducation au développement durable. La mobilité douce en fait partie et cette opération Cyclobus nous permet de sensibiliser les parents comme les enfants à l'intérêt de se déplacer à vélo ».

Des jeunes pour accompagner

Le projet Cyclobus a été présenté aux parents d'élèves au cours d'une réunion. Les familles intéressées se sont inscrites. Les vélos des écoliers ont été vérifiés : freins, éclairage, catadioptres etc. ; puis le trajet du Cyclobus - environ 5 kms au total - a été déterminé en fonction des lieux d'habitation des inscrits. « Ce Cyclobus a une capacité maximum de 15 enfants pour des raisons d'encadrement » précise Antoine Rachmuhl.

Outre des bénévoles des associations vélos, six jeunes en services civique auprès d'Unis-Cité composent cette équipe d'encadrement. « Nous nous relayons, trois font l'aller le matin, trois le retour à 16h30 » précise Jérémy, l'un de ces jeunes. « Les autres jours, nous menons d'autres actions dans le cadre de notre mission globale V'Hello ». Pour l'instant, Cyclobus est une expérimentation. Un bilan de ces « convois » sera fait en fin d'année. « Ce serait formidable si, à l'avenir, nous pouvions organiser un Cyclobus tous les jours d'école », espère Antoine Rachmuhl.

* Signifie : « une voiture à droite ! »

Développer la culture vélo

La mission V'Hello qu'accomplissent six jeunes en service civique est le fruit d'une convention entre l'Agglomération de La Rochelle et l'association Unis-cité, qui développe et propose aux jeunes volontaires des projets au service de la collectivité. Quatre associations sont également signataires de cette convention : Vélo-Ecole, Vive le Vélo, le comité départemental de cyclotourisme et la régie de quartier Diagonales.

Outre l'action Cyclobus décrite ci-dessus, les jeunes en service civique participent aux ateliers de réparation vélo de l'association Diagonales comme aux ateliers d'apprentissage de la pratique, proposés par la Vélo Ecole. Ils doivent aussi mener des opérations de promotion de l'usage du vélo et des services existants dans le cadre du transport public Yélo. A travers ces différentes actions, la « culture vélo » s'étend sur le territoire, comme souhaite l'encourager l'Agglomération.


Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :