Territoire zéro carbone

Et si La Rochelle devenait le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Un projet ambitieux qui nécessite la mobilisation de tous.

Retour

Les objectifs et les zones pilotes

Les objectifs et les zones pilotes

Afin de parvenir à une compensation carbone complète à l’horizon 2040, des réponses technologiques, sociologiques, organisationnelles, économiques et politiques doivent être mises en œuvre de façon combinée et coordonnée.

5 leviers ont été identifiés : carbone bleu (préservation littoral et aires marines), efficacité bâti et réseaux, autoconsommation d’énergies multi-usages, mobilité douce et autonome en mode MAAS (Mobility as a Service) et écologie industrielle.

Une 1ère liste d’actions a été co-construite avec les premiers partenaires :

  • Accompagner, susciter la participation de l’ensemble des acteurs, citoyens et entreprises mais aussi associations et collectifs ou encore établissements publics pour que tous agissent à leur niveau.
  • Développer des mesures d’adaptation au changement climatique cohérentes et intégrées pour préserver les aires marines et littorales et limiter les risques de submersion et d’érosion.
  • Structurer une offre pérenne de gestion énergétique intégrée, basée sur la production et la consommation d’énergies renouvelables relocalisées au niveau du territoire.
  • Développer une offre de mobilité de bout en bout (Mobility as a Service).
  • Repenser le rôle des ports et des acteurs industriels comme acteurs clé de l’économie circulaire en stimulant l’innovation pour qu’ils réduisent leurs émissions.
  • Produire, collecter et exploiter de manière pertinente et raisonnée les données du territoire et accompagner l’ouverture des données de l’ensemble des producteurs (entreprises, acteurs publics…).

Cette liste a vocation à s’enrichir d’autre projets, notamment des actions imaginées et portées par les acteurs privés.

7 zones prioritaires

Le projet démarrera en investissant sur des zones pilotes, avec l’ambition d'y mesurer les effets de l’approche « zéro carbone » développée.

Les 7 zones d’expérimentation

Alexandre Derive, directeur de l’éco-réseau des entreprises de l’Agglomération rochelaise « Biotop » (ZI de Périgny)

« Nous participons à la démarche sur le volet "écologie industrielle et territoriale". Nous apportons notre savoir-faire en matière de collecte et de valorisation des déchets recyclables issus des activités professionnelles, et notre capacité d’innovation dans ce domaine. Cet appel à projets crée une émulation et décloisonne les projets des acteurs locaux autour de problématiques liées au développement durable. Il y a un effet fédérateur ».

Florian Battezzati, directeur technique de la plateforme technologique Tipee (Parc Atlantech)

« Nous portons le volet "Bâtiment Durable" qui regroupe les enjeux liés à l’efficacité énergétique, à l’impact environnemental des bâtiments, et plus globalement au confort des usagers. Cet appel à projet est un accélérateur pour réunir les acteurs, avancer sur les techniques et méthodologies innovantes de construction grâce à la recherche et développement, et les mettre en œuvre sur le territoire ».