COVID-19 : les actualités

Point d'étape sur les mesures mises en place sur le territoire pour faire face à la crise de la COVID-19.

Point de situation

Centre de vaccination

Depuis le 16 mai 2022 : 

  • le masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun 

Depuis le 14 mars 2022

  • Fin du port du masque en intérieur (sauf dans les transports, les établissements de santé et lieux de soins).
  • Fin du pass vaccinal (sauf dans les établissements de santé, les Ehpad et les établissement accueillant des personnes en situation de handicap où le « pass sanitaire » reste obligatoire).
  • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées.
  • Fin du protocole en entreprise et de l'obligation du port du masque.

Vaccination

La 4ème dose de vaccin est ouverte aux personnes immunodéprimées et aux plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel depuis plus de 3 mois et prochainement aux personnes âgées de 60 ans et plus, dont la dernière injection remonte à plus de 6 mois.

Le délai de la dose de rappel est ramené à 3 mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.

Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus. Depuis le 24 janvier, il l'est à tous les adolescents de 12 à 17 ans sans obligation.

La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l'accord des deux parents.

Le centre de vaccination de l’hôpital St-Louis à La Rochelle est ouvert pour les 5-11 ans. Des créneaux sont proposés les mercredis, samedis et dimanches après-midis (avec possibilité d’évolution vers des journées complètes), sur rendez-vous. Toutes les informations ici.

Comment et où se faire vacciner dans l’Agglo ?

Pass vaccinal

Depuis le 14 mars, le « pass vaccinal » est suspendu jusqu'à nouvel ordre dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels...).
Le « pass sanitaire » reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé et médico-sociaux.

Isolement

Les règles d'isolement et de quarantaine ont évolué en cas d'infection au Covid-19 ou de cas contact. L'objectif est de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et de maintenir, dans le même temps, la vie socio-économique en France.
Retrouvez l'intégralité des nouvelles règles en cliquant ici.
Retrouvez les règles d'isolement en vigueur en milieu scolaire depuis le 3 janvier

Tests

Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.

En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif.

Travail

Depuis le 14 mars, fin du port du masque en entreprise.
Le télétravail n'est plus obligatoire mais reste recommandé.

Éducation

Depuis le 14 mars, fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées. Pour le reste (brassage, activité physique et sportive...) c'est le niveau 1 du protocole sanitaire qui continue de s'appliquer.

Les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues du 14 au 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai en raison de l'épidémie de Covid-19.

Déplacements

Depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

Outre-mer

L’état d’urgence sanitaire a été décrété à la Guadeloupe, en Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Le point sur la vaccination dans l'agglo :

Le délai de la dose de rappel est ramené à 3 mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.

Le numéro vert 0 800  730 957, accessible gratuitement, tous les jours, de 6h à 22h permet aux personnes de plus de 80 ans de prendre rendez-vous (première ou deuxième injection ou dose de rappel) pour une vaccination à domicile ou chez un professionnel de santé.

La 3ème dose, ou dose de rappel, est recommandée pour les plus de 18 ans. Elle peut être effectuée 3 mois après la 2ème dose. Le passe sanitaire est valable durant 7 mois après la 2ème dose, ce qui laisse 4 mois pour effectuer la dose de rappel.

Pour en savoir + sur la vaccination dans l'Agglo

Pourquoi le rappel du vaccin est essentiel

CAMPAGNE DE VACCINATION

À la date du lundi 7 mars, 263 862 doses ont été administrées pour une population totale de 174 277 habitants et 205 vaccinations se sont déroulées la semaine dernière.

Vaccination dans l’Agglo : comment ça marche ?

Il faut bien sûr continuer à appliquer strictement les gestes barrières et à se faire tester au moindre doute.

Les mesures sanitaires sur le territoire

En raison de l'évolution de la situation sanitaire, les gestes barrières sont toujours d'actualité. Restons vigilants !

La circulation du virus en Charente-Maritime

Au 14 mai, le taux d’incidence (nombre de tests positifs pour 100 000 habitants) est de 248,04.
Le taux de positivité aux tests est à 18,57 %.

Au 17 mai, 21,36 % des lits en réanimation sont occupés par des patients atteints de la COVID-19.

Consultez la carte interactive des dernières données sur le site du Gouvernement 

Port du masque

Depuis le 14 mars : 

  • Fin du port du masque en intérieur (sauf dans les transports collectifs, les établissements de santé et lieux de soins).
  • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées.
  • Fin du protocole en entreprise et de l'obligation du port du masque. 

Les sites de dépistage

Afin de prévenir et de casser les chaînes de transmission du virus, des actions de dépistage organisées par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine ont été mises en place, via les collectivités et les professionnels de santé de notre région.

En cas de symptômes, l’avis du médecin traitant permettra de savoir si un test est nécessaire ou non.

Depuis le vendredi 15 octobre, le test dit de "confort" est facturé 44 € pour les personnes majeures non vaccinées.

En revanche, la gratuité restera effective pour les tests PCR prescrits par les médecins, ainsi que pour les personnes tout juste majeures ou lycéennes.

Dans le détail, la prescription médicale devra être de moins de 48 heures et les prescriptions par mail après une téléconsultation seront acceptées. Les personnes qui ont besoin d'un test pour se faire opérer sont également concernées. Les patients avec un certificat de contre-indication au vaccin devront le présenter au professionnel qui réalise le test pour bénéficier de la gratuité.

Enfin, pour les personnes déjà vaccinées et les cas-contacts, les tests resteront également gratuits.

Tests antigénique

Prendre rdv pour un test antigénique

Tests PCR

Prendre rdv pour un test PCR

A La Rochelle

L’ARS Nouvelle-Aquitaine et la Ville de La Rochelle proposent des dépistages dans différents lieux du territoire rochelais. 

Où et quand se faire dépister à La Rochelle ?

Pour le bien de tous, les personnes volontaires pour un dépistage sont invitées à se présenter sur le lieu dédié, en portant un masque et en respectant les gestes barrière. Elles doivent y présenter une pièce d’identité ainsi que leur carte vitale. 

Le dépistage consiste en un test virologique RT-PCR (prélèvement par voie nasale) permettant de déterminer si la personne est porteuse du virus.

Les résultats sont communiqués directement à la personne concernée, 24h après le test, qu'il soit positif ou négatif. Pour que le QR code du pass sanitaire soit valide, il faut que le test soit négatif.

Carte interactive des sites de dépistage mis en place dans l'Agglomération :

Carte des sites de dépistage COVID-19

En savoir + sur les opérations de dépistage organisées dans le département 17.

Qu'est ce que le dépistage antigénique ?

Le dépistage antigénique

Cette vidéo est fournie par la plateforme YouTube. En la visionnant vous acceptez les conditions d'utilisation de YouTube.

En savoir plus

Questions / réponses sur la situation actuelle

Les réponses aux questions que vous vous posez sur la crise sanitaire Cette page est actualisée et enrichie régulièrement.

Quels sont les règles sanitaires à respecter en sortant de chez soi ?

Tout le monde respecte les gestes barrière et les règles de distanciation physique :

  • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcooliques,
  • tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter,
  • éviter de se toucher le visage, respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres,
  • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades, limiter au maximum ses contacts sociaux (6 maximum),
  • aérer les pièces 10 minutes, 3 fois par jour,
  • utiliser les outils numériques (TousAntiCovid).

En complément de ces gestes, il faut porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et dans tous les lieux où cela est obligatoire.

Quelles sont les règles concernant le « pass vaccinal » ?

Depuis le 24 janvier, le « pass vaccinal » concerne toute personne de 16 ans et plus.

Pour en disposer, il convient de présenter la preuve d’une vaccination complète.

Une preuve d’un rétablissement de contamination au Covid-19 reste également valable.

Un certificat de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination est enfin  intégré comme preuve dans le « pass vaccinal ». 

Le « pass vaccinal » ne s’applique pas aux mineurs âgés de 12 à 15 ans. C’est donc le « pass sanitaire » – qui inclut la possibilité supplémentaire de présenter la preuve d'un test négatif de moins de 24h – qui demeure en vigueur pour cette tranche d’âge.

Champ d’application du « pass vaccinal », et du « pass sanitaire » pour les 12-15 ans :

Ils sont exigés pour :

  • Accéder aux lieux de loisirs et de culture (notamment les salles de spectacle, les parcs d’attractions, les salles de concert, les festivals, les salles de sport, les salles de jeux, les bibliothèques et les centres de documentation, ou encore les cinémas) ;
  • Les activités de restauration commerciale (bars et restaurants, y compris sur les terrasses), à l’exception de la restauration collective ou de vente à emporter de plats préparés, de la restauration professionnelle routière et ferroviaire, du room service des restaurants et bars d’hôtels et de la restauration non commerciale, notamment la distribution gratuite de repas ;
  • Les foires et salons professionnels, et les séminaires professionnels s’ils ont lieu à l’extérieur de l’entreprise et rassemblent plus de 50 personnes ;
  • Les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux (vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit, cars interrégionaux) ;
  • Les remontées mécaniques dans les stations de ski ;
  • L'accès aux hébergements touristiques de type campings ou clubs de vacances avec un contrôle unique au début du séjour.
  • Les services et établissements de santé et médico sociaux, pour les personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés restent soumis au pass sanitaire, sauf urgence, et non au pass vaccinal.

Ces règles concernant le « pass vaccinal » s’appliquent aux clients et aux usagers des établissements et activités concernés. Il est de la responsabilité des exploitants de mettre en œuvre le « pass vaccinal » dans leurs établissements.

Le « pass vaccinal » est applicable aux personnes et aux salariés qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou événements, et sont en contact avec le public.

Les personnes s’engageant dans un parcours vaccinal jusqu’au 15 février 2022 ont la possibilité temporaire de bénéficier d’un « pass vaccinal » valide, à condition de recevoir leur deuxième dose dans un délai de 4 semaines et de présenter un test négatif de moins de 24h.

Quelles sont les mesures prévues par la loi relative à la gestion de crise sanitaire ?

La vaccination obligatoire pour certaines professions

La vaccination est rendue obligatoire pour tous ceux qui travaillent au contact des personnes fragiles.

Ainsi, depuis le 15 septembre 2021, doivent être obligatoirement vaccinés :

  • Tous les personnels (y compris administratifs) des établissements de santé, des établissements médico-sociaux (EHPAD, USLD, résidences autonomie, structures handicap avec ou sans hébergement et y compris non médicalisées), des établissements sociaux rattachés à un établissement de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CEGGID) ;
  • Les aides à domicile intervenant auprès des personnes touchant l’APA ou la PCH, avec les services à domicile ou en tant que salariés des particuliers employeurs ;
  • Les personnels des entreprises de transport sanitaire (y compris taxis conventionnés) ;
  • Toutes professions du livre IV du CSP, conventionnées ou non, et professions à usage de titres, ainsi que leurs salariés (ex : secrétaires médicales, assistants dentaires) ;
  • Tous les étudiants en santé ;
  • Les SDIS-Pompiers (professionnels et volontaires) ;
  • Les personnels des services de santé au travail.
  • Les personnes justifiant d'une contre-indication à la vaccination seront exemptées de l'obligation vaccinale. Les personnels non vaccinés auront jusqu’au 15 septembre 2021 pour le faire, voire jusqu'au 15 octobre 2021 s'ils ont déjà reçu une première dose de vaccin, et sous réserve de présenter un test négatif. Un certificat de statut vaccinal leur sera alors délivré.
  • Les personnes justifiant d'une contre-indication à la vaccination sont exemptées de l'obligation vaccinale. Certains personnels non vaccinés auront jusqu’au 15 octobre 2021 pour le faire s'ils ont déjà reçu une première dose de vaccin, et sous réserve de présenter un test négatif. Un certificat de statut vaccinal leur sera alors délivré.


Depuis le 15 septembre, des contrôles sont opérés et des sanctions prises. À défaut d'avoir été vaccinés dans les temps, les salariés et les agents publics peuvent être suspendus, sans salaire.

Afin de faciliter la vaccination, les salariés et les agents publics bénéficient d'une autorisation d’absence pour se rendre aux rendez-vous vaccinaux. Leur employeur peut aussi leur accorder une autorisation pour accompagner leurs enfants mineurs à la vaccination.

Des campagnes de vaccination spécifiques sont déployées depuis la rentrée de septembre dans les établissements scolaires pour les collégiens, les lycéens et les étudiants.

Les tests et la vaccination des mineurs de 12 à 17 ans

  • Pour les tests et la vaccination contre le Covid des mineurs de 12 à 16 ans, l'accord d'un seul parent est nécessaire.
  • Les mineurs de plus de 16 ans peuvent décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.
  • Le « pass sanitaire » est obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois jusqu’à 17 ans inclus depuis le 30 septembre.

Vous êtes en situation de handicap ou aidant ? Une foire aux questions a été mise en ligne par le secrétariat d’État chargé des personnes handicapées. Rappelons également qu'un numéro unique, accessible gratuitement, est à disposition pour vos questions spécifiques : 0 800 360 360.