Du tri dans mes habitudes

La loi comme le bon sens nous y engagent, il n’est pas envisageable de continuer à générer toujours plus de déchets. En prenant l’habitude de mieux trier, moins jeter, davantage réparer, réemployer, acheter en vrac… la courbe peut s’inverser.

Du tri dans mes habitudes

Notre objectif : moins 60 kg de déchets par habitant et par an d’ici à 2030 !

Notre Agglomération est depuis plusieurs années engagée pour la transition écologique dans l’ensemble de ses politiques publiques. Le projet « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » en est une belle illustration.

L’un de nos grands défis est de tendre vers davantage de sobriété. En particulier dans le domaine des déchets qui constituent une source de pollutions multiples.

Chaque habitant du territoire produit en moyenne plus de 600 kg de déchets par an. Nos poubelles débordent et leur contenu pourrait en grande partie être recyclé, réemployé voire même évité. Nous ne pouvons plus continuer à générer des déchets comme si les ressources de la terre étaient inépuisables, d’autant plus que le coût de leur gestion ne cesse d’augmenter. Il est possible et indispensable de faire autrement et, d’ailleurs, la réglementation nous y oblige.

En France, la Loi Anti-gaspillage et économie circulaire votée en février 2020 (dite Loi AGEC) vise à diminuer de 15 % la quantité totale de déchets produits d’ici 2030. Et impose la mise en place du tri des biodéchets dès 2024.

À l’échelle de notre Agglomération, cela signifie un objectif de réduction du poids de nos déchets de 60 kg par habitant et par an. Et la nécessité d’être plus performant dans le tri et la valorisation.

Moins de déchets, c’est moins de carbone émis lors de la collecte et du traitement, moins de pollution de l’air, des matières premières épargnées grâce au recyclage et au réemploi.

Il nous faut, tous ensemble, passer à l’action !

Quelques gestes et réflexes simples alliés à de nouveaux équipements installés sur le territoire nous permettront d’atteindre collectivement cet objectif de réduction.

Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés

Début 2023, la Communauté d’Agglomération adoptera son nouveau Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA) pour une période de 6 ans (2023-2028). Il constitue un des piliers de sa nouvelle stratégie Déchets, qui prévoit également la réorganisation des services de collecte des déchets, la mise en place de la tarification incitative à partir de 2025-2026 et la généralisation de la redevance spéciale pour les professionnels (2024-2026).  Le tri des biodéchets sera notamment l’un des éléments majeurs entrant dans l’évolution du service public.

Jusqu’au 11 décembre 2022, une enquête en ligne a permis au grand public de donner son avis sur ce projet de PLPDMA. 

  • Il est également consultable à l’accueil du service Gestion et Prévention des Déchets, 16 rue Anita Conti à Périgny (du lundi au vendredi de 08h30 à 11h45 et de 13h15 à 16h30).
  • Vos contributions vont faire l’objet d’une synthèse qui nourrira le projet de PLPDMA avant son adoption définitive en Conseil Communautaire prévue en janvier 2023.
  • Consultez le document en ligne
  • Voir notre actu en ligne

La quantité de déchets que nous produisons chaque année est conséquente : + de 600 kg par habitant de l’Agglomération. C’est beaucoup ! Beaucoup trop.

Nous devons en finir avec le tout jetable et faire de nos déchets une ressource. Quelques réflexes simples peuvent nous y aider :

  • appliquer les bons gestes de tri,
  • utiliser les bornes de collecte spécifique (textiles, verre…),
  • composter ses déchets de cuisine (composteurs individuels ou collectifs),
  • préparer son déplacement dans des déchèteries progressivement transformées en Centres de valorisation des déchets comme à Périgny et La Rochelle Laleu,
  • profiter de la recyclerie « La Belle Affaire » à Aytré,
  • faire une place au réemploi, à la réparation, au choix du vrac dans ses achats…

6 solutions pour jeter moins et mieux

Outre les 549 colonnes d’apport volontaire pour le papier, le verre et le textile réparties dans les communes, l’Agglomération compte les équipements suivants :

  • Altriane, le Centre de tri des emballages à Salles-sur-Mer ;
  • l’Unité de compostage des déchets végétaux à Périgny ;
  • les Centres de valorisation des déchets - Centre, situé à Périgny, et Ouest, situé à Laleu à La Rochelle, proposant chacun 29 filières de valorisation (batteries, bois, métaux, textiles, bouchons de liège, cartouches d’imprimantes, coquilles d’huîtres et de moules, gravats…) ;
  •  8 déchèteries, remplacées à terme par 5 Centres de valorisation (de 2021 à 2026) ;
  • la recyclerie La Belle Affaire à Aytré ;
  • l’Unité de valorisation énergétique à Port-Neuf qui fournit de la chaleur à 5 000 logements et entreprises alentour.

Le compostage

A partir de 2024, nous ne jetterons plus nos épluchures de légumes et fruits, coquilles d’œufs, marc de café et autres déchets biodégradables avec les ordures ménagères. La Loi impose le tri des biodéchets et c’est une bonne chose.

Certains s’y sont déjà mis grâce au compostage. 173 sites de compostage sont installés au pied d’immeubles, dans des établissements publics, des résidences privées et parmi eux, 50 sites de compostage à vocation pédagogique au sein d’écoles, de centres sociaux ou de loisirs. 37 % des particuliers vivant en maison individuelle sont équipés d’un composteur fourni gratuitement par l’Agglo.

A terme, des composteurs collectifs seront mis en place dans les rues et secteurs où les usagers ne peuvent disposer de composteurs individuels…