Saut au contenu

Déplacements

Internationalement reconnue comme un laboratoire de la mobilité, l'Agglo développe les déplacements alternatifs et l'écologie urbaine depuis les années 70. Elle a mis en place le réseau Yélo, solution de transports à la carte. Yélo facilite les déplacements des habitants et réduit leur impact sur l'environnement.

Yélo, une palette de solutions à la mobilité

Yélo est le nom du réseau de transport public de l'agglomération, accessible avec une carte unique : la carte Yélo. Un système pratique et intelligent qui s'adapte aux besoins de ses utilisateurs.

Un réseau unique

Yélo, c'est d'abord un grand choix de modes de transports publics : bus, vélo, bateau, voitures électriques … Le tout connecté au TER .

Yélo, c'est ensuite une articulation de toutes ces solutions entre elles. Les modes de transport se complètent en des lieux stratégiques (gares ferroviaires, parcs-relais, places…) et permettent à chaque usager, régulier ou occasionnel, de passer d'un mode de transport à un autre sans perte de temps

Un réseau, une marque : Yélo

Une carte Yélo pour tous les déplacements

Yélo, c'est aussi l'intégration totale de l'ensemble des modes de transport à une carte unique. Pour favoriser et simplifier l'utilisation des transports publics, tous les modes de déplacements du réseau Yélo sont accessibles avec la carte Yélo.

La Maison de la mobilité : guichet unique

Le nouvel espace d'accueil Yélo et Les Mouettes est ouvert depuis le 16 novembre 2016, Place de Verdun, à La Rochelle

On peut s'y renseigner, acheter ses titres de transport et s'abonner à l'ensemble des services Yélo mais également à ceux du réseau de transport en commun départemental « Les Mouettes ».

Ouvert : du lundi au vendredi de 7h30 à 19h00 et le samedi de 8h00 à 18h30, Place de Verdun

Une marque

Yélo, c'est enfin une marque. Pour faciliter l'identification et l'utilisation de l'offre de transport public, l'Agglo a créé la marque Yélo : une bannière sous laquelle se retrouvent l'ensemble des modes de déplacements proposés sur le territoire de l'agglomération.

Innovation : laboratoire de la mobilité

Depuis le début des années 1970, La Rochelle se prête aux expérimentations et innovations qui préfigurent les déplacements de demain.

En 40 ans, elle s'est imposée dans le paysage national et au-delà des frontières hexagonales comme un véritable « laboratoire d'idées » en matière de mobilité alternative.

C'est ici qu'a été imaginé le 1er secteur piétonnier en centre-ville en 1973, puis dès 1976 le premier système de « vélos jaunes » en libre-service. C'est ici qu'a été créé le concept « Autoplus » qui a introduit la multimodalité dans l'offre de transport public (1985). C'est ici aussi que sont apparues les 1ères voitures électriques en libre-service (1995), qu'a été organisée la 1ère Journée sans voiture (1997) et mis en place un service de livraisons en véhicules électriques en centre-ville en 2001. En 2011, c'est encore dans l'agglomération rochelaise qu'étaient testés des véhicules électriques automatisés sans chauffeur dans le cadre du projet européen CityMobil.
 
Aujourd’hui, elle poursuit son engagement en faveur de la qualité de vie dans la ville à travers notamment la démarche« Ville apaisée » engagée en 2015 avec la fermeture à la circulation automobile du Vieux-Port.

Un outil : le Plan de Déplacements Urbains

Autorité organisatrice du transport public, l'Agglo a pour mission de penser la mobilité et de réduire les émissions de CO2 sur son territoire. Pour cela, elle engage des actions en s'appuyant sur son Plan de Déplacements Urbains (PDU). A la fois cadre de référence et outil d'aide à la décision, le PDU organise le transport des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement, pour une période de 10 ans.

Le premier PDU (2000-2010) a conduit à la mise en place de la multimodalité et de l'intermodalité des transports : des réseaux de bus, de vélos, de bateaux, de trains et de voitures autopartagées, interconnectés en des lieux stratégiques.

Le PDU 2012-2021, doit affiner, ajuster et en même temps optimiser le système Yélo avec pour objectifs de :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% par habitant à l'horizon 2020
  • réduire l'exposition des populations aux nuisances liées au transport (pollution, bruit, sécurité routière)
  • assurer un accès aux modes de transport alternatifs à toutes les populations
  • renforcer l'attractivité des commerces et logements en centre-ville tout en réduisant le trafic automobile
  • garantir une bonne accessibilité aux zones économiques prioritaires.

Le réseau de bus

Yélo est le nom du réseau de transport public de l'agglomération, accessible avec une carte unique : la carte Yélo. Un système pratique et intelligent qui s'adapte aux besoins de ses utilisateurs.

Le réseau de transport public Yélo, c’est 24 lignes dont une ligne Illico à Haut Niveau de Service et des lignes à la demande qui desservent les 28 communes de l’agglomération rochelaise.

Consultez les horaires et le plan des lignes sur www.yelo-larochelle.fr

Le futur réseau de bus se dessine

Le 4 septembre prochain, 20 lignes de bus renouvelées prendront du service, dont 4 lignes rapides de type Illico sur les trajets les plus empruntés du territoire.
En savoir + sur le nouveau réseau

Des bus hybrides nouvelle génération

Dans la continuité des actions en faveur des transports publics propres, l'Agglo s'est dotée de 3 nouveaux bus hybrides Heuliez. Ils circulent depuis le 3 janvier 2017 sur la ligne N°2 reliant les quartiers de Villeneuve-les-Salines et Mireuil via le centre-ville de La Rochelle. Plus propres, plus silencieux, plus confortables, ces nouveaux véhicules hybrides diesel/électriques participent à améliorer la performance, la fiabilité et l'attractivité du réseau de bus.

Des minibus électriques

Des navettes électriques assurent des rotations toutes les 10 minutes entre le parc-relais Jean Moulin (600 places) et le centre-ville de La Rochelle. Moins cher que l'horodateur, ce système offre un service combiné parking + navette, de 7h35 à 20h.

Yélo : qui fait quoi ?

La Communauté d'Agglomération, Autorité Organisatrice de Transports (AOT)

Elle a pour mission d'organiser la mobilité sur le territoire. Elle peut assurer la gestion des transports en régie ou déléguer à une société privée.

Les transporteurs

La Régie des transports communautaires rochelais (RTCR)

Elle gère pour la CdA la desserte des bus de la 1ère couronne (Angoulins-sur-Mer, Aytré, Châtelaillon-Plage, Lagord, La Jarne, La Rochelle, L'Houmeau, Périgny, Puilboreau, Saint-Rogatien), les services vélos, le transport à la demande (Yélo la nuit), le transport des personnes à mobilité réduite (Isigo), ainsi que les passeurs et bus de mer via la société d'exploitation TMAR, une filiale d'Inter-Îles.

Transdev

Transdev est chargée par délégation de service public de la gestion des lignes de bus urbains de la 2ème couronne (Dompierre-sur-Mer, Esnandes, Marsilly, Nieul-sur-Mer, Sainte-Soulle, Saint-Vivien, Saint-Xandre, Salles-sur-Mer), pour 8 ans.

Sa filiale Proxiway prend en charge, depuis 2006 et jusqu'en 2018, les voitures électriques en libre-service Yélomobile, le service Elcidis (livraison en électrique de marchandises en centre-ville) et les navettes électriques de liaison entre le Parc-relais Jean Moulin et le Vieux-Port.

Le vélo

Après avoir mis en service ses fameux vélos jaunes en 1976, l'Agglo a poursuivi sa politique en faveur de l'usage de la bicyclette.

Le Schéma directeur en faveur du vélo

Afin de faire du vélo une véritable alternative à l'automobile, elle s'est dotée en 2002 d'un premier un Schéma Directeur des Liaisons Cyclables.

Aujourd'hui, l'agglomération compte 232 kilomètres de voies cyclables, près de 3 600 places de stationnement, des abonnements transport public qui intègrent les offres vélo (libre-service, longue durée, location touristique), des bus et des bus de mer dans lesquels il est possible d'embarquer son vélo. Elle accompagne aussi financièrement les communes pour la réalisation de leurs liaisons cyclables.

Au total, 8% des trajets sont effectués à vélo sur le territoire, selon l'Enquête Déplacements Villes Moyennes du Certu réalisée fin 2011.

Afin d'amplifier encore cet engouement pour la petite reine, un second Schéma Directeur des Liaisons Cyclables a été adopté pour la période 2012-2024. Elaboré en concertation avec les associations d'usagers et les communes, il fixe six objectifs prioritaires qui permettront à l'agglomération de porter à 340 km le réseau des voies cyclables. Ce réseau sera dans le même temps sécurisé, tandis que sa continuité et sa cohérence seront renforcées.

Avec pour objectifs que le vélo fasse davantage encore d'adeptes pour se rendre au travail, à l'école, sur les lieux de cours, et pour tous les trajets de moins de cinq kilomètres pour lesquels il reste le moyen de transport le plus rapide, écologique et sportif.

Quelques chiffres

  • 232 kilomètres de bandes cyclables
  • 100 kilomètres de pistes cyclables
  • 7 kilomètres en site propre
  • 3 600 places de stationnement de type arceau sur La Rochelle
  • 100 places de stationnements sécurisés en ouvrage (parking)
  • 80 places de stationnements sécurisés dans les véloparcs aux  haltes ferroviaires et parcs relais.

L’offre de service vélo

En libre-service ou en location, le vélo est disponible à volonté.

  • En libre-service : 300 vélos disponibles dans 50 stations , 7j/7, 24h/24. Il est possible de payer en ligne ou sur l’une des 3 bornes en libre-service par carte bancaire.
  • En location : 200 vélos

De plus, des vélos-parcs pour stationner son vélo dans un enclos sécurisé, à l’abri des intempéries et des vols

Le bateau

Des bateaux à propulsion électro-solaire et bientôt à l’hydrogène permettent d’assurer les déplacements quotidiens. Une solution écologique et pleine de charme.

Des bateaux zéro émission

Le passeur électrique, mis en service en 1998, a été le premier bateau à propulsion électrosolaire pour le transport public de passagers. Ce catamaran, accessible aux vélos et personnes à mobilité réduite, relie le Vieux-Port de La Rochelle à la Ville-en-Bois, de l'autre côté du chenal. Il accueille 30 passagers.

En 2009 deux nouveaux bus de mer zéro émission, à propulsion électrosolaire ont été mis en service. Ils relient le Vieux-Port de La Rochelle au port des Minimes. Entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite et aux vélos, d'une capacité de 75 passagers, ils peuvent effectuer 15 allers-retours par jour en autonomie. Ces bateaux sont les premiers à présenter suffisamment de puissance et d'autonomie pour naviguer en mer.

La voiture et le stationnement

L’Agglo et la ville de La Rochelle encouragent à rationaliser l’utilisation de la voiture pour favoriser l’utilisation des transports en commun et des modes de déplacements doux. Des solutions de stationnement sont proposées en périphérie du centre-ville grâce aux parcs-relais, ou dans les parkings aménagés.

Yélomobile, la voiture électrique qui se partage

Le libre-service de voitures électriques à La Rochelle s'est d'abord appelé Liselec, avant de devenir Yélomobile au moment de son  intégration au réseau Yélo en 2010. Yélomobile est accessible avec la carte Yélo, comme les autres modes de transports du réseau.
 
Le principe : vous prenez une voiture Yélomobile dans l'une des 13 stations installées à La Rochelle et à Aytré, et vous la restituez dans la station que vous voulez. Les déplacements sont tarifés à l'heure de manière dégressive, et facturés à la minute. Les utilisateurs peuvent gérer leur compte Yélomobile sur internet.
 
En 2011, l'agglomération a engagé le renouvellement total de la flotte de véhicules électriques Yélomobile. Parallèlement, 6 nouvelles stations ont été déployées, portant à 13 au total le nombre de stations Yélomobile sur le territoire.

Le covoiturage

Des aires de stationnement en libre accès sont à disposition sur le territoire.
Le site de covoiturage départemental Les Mouettes.

 Les parcs-relais Yélo

Pour faciliter les déplacements, Yélo a mis en place trois parcs-relais autour de La Rochelle : au nord (Ilico-Greffières, 300 places et Ilico Vieljeux, 125 places) et au sud (Jean-Moulin, 600 places). Le principe : vous déposez votre véhicule au parc-relais et vous empruntez ensuite la navette ou le bus rapide qui relie le centre-ville.

L'été, un parc-relais complète le dispositif à Chatelaillon-Plage (300 places). Les parcs-relais sont accessibles à chacun, détenteur ou non de la carte d'abonnement Yélo.

Les parkings à La Rochelle

En plus des parcs-relais, la ville de La Rochelle propose plusieurs parkings (Saint-Nicolas, 615 places ; Verdun, 600 places ; Encan, 410 places ; Bastion, 200 places ; Saint-Jean d'Acre, 800 places).

Sur la voirie :

3 156 places de stationnement payant, dont 35 places pour les personnes handicapées, sont à votre disposition dans l'hyper-centre de La Rochelle.

Elcidis, la livraison de marchandises en électrique en centre-ville

Baptisé Elcidis - un acronyme de Electric City Distribution - le service de livraisons par véhicules électriques permet de diminuer le trafic des camions en centre-ville, et donc les pollutions et encombrements qu'il génère.

La livraison de colis et palettes est assurée par des Citroën Berlingo électriques dont deux frigorifiques et un véhicule de 3,5 tonnes. Chaque mois, jusqu'à 25 000 tonnes sont ainsi transportées et 350 clients sont livrés.

Le système fonctionne à partir d'une plate-forme de déchargement pour les poids lourds, installée aux portes du centre-ville de La Rochelle, à partir de laquelle les véhicules électriques chargent et livrent des colis, palettes, et des courses au domicile de particuliers.

La marche à pied

Depuis la création du premier secteur piétonnier en centre-ville de La Rochelle en 1973, l'espace dévolu aux piétons n'a cessé de s'étendre dans le centre historique.

Au-delà des seules rues piétonnes, ce sont de nouvelles « zones de rencontre » qui ont fleuri dans toute l'agglomération afin de favoriser le partage de l'espace public et améliorer le cadre de  vie.
 
Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) 2012-2021 prévoit la création de nouveaux espaces partagés, à travers l'aménagement de « zones 30 » et l'extension des zones semi-piétonnes.
 
Parallèlement, la Ville de La Rochelle coordonne « Car à Pattes », un ramassage scolaire à pied réalisé par des parents bénévoles.

L'expérimentation "Carrefour de Mobilité"

De taille moyenne, avec un centre-ville historique de grande qualité patrimoniale, La Rochelle peut être parcourue à vélo ou à pied pour peu qu'on ait conscience des distances et des temps de parcours. Une étude réalisée en 2015 a conduit à identifier les itinéraires empruntés par les piétons et ceux délaissés même si les temps de trajet sont très courts. C'est le cas en particulier autour du Quai Maubec, du Vieux-Port jusqu'à l'hôpital. Aux portes de la ville, cet espace peu emprunté à pied fait l'objet de la 1ère phase expérimentale du Carrefour de Mobilité. Insolite, cette opération consiste à transformer l'espace public pour modifier les perceptions et les comportements des habitants et des visiteurs et susciter la marche à pied d'un lieu à un autre.

Le secteur a été aménagé avec différentes installations pour restituer son caractère urbain et patrimonial et le transfigurer en un espace agréable et facile à parcourir à pied. Une signalétique au sol aux couleurs Yélo indique aux piétons les directions et les temps de trajet à pied vers le centre-ville, la gare, le Vieux-Port ou encore le marché central.

L'opération a été développée par l'opérateur de mobilité Transdev en collaboration avec l'Agglo et la Ville de La Rochelle. C'est la 2ème fois en France après Echirolles dans l'agglomération de Grenoble qu'elle est conduite. 

Le train

Le train est une alternative fiable, rapide et écologique pour les déplacements dans l'agglomération et au-delà. . A l’arrivée en gare, plusieurs connexions intermodales sont proposées aux usagers avec le réseau de Transport Yélo.

Depuis 2008 l’agglomération soutient le développement du TER aux côté de la Région et du Département en ouvrant de nouvelles gares. Elle a affirmé notamment un axe fort de développement urbain entre La Rochelle et Rochefort et l’usage du train a triplé sur cette ligne. Il atteint 500 000 voyages par an contre 150 000 en 2008.

Avec la gare de La Jarrie et au-delà des limites de l’agglomération, celle d’Aigrefeuille-Le Thou, c’est l’axe La Rochelle-Niort qui se trouve conforté, tenant compte de la réalité des échanges quotidiens et des dynamiques métropolitaines.

Localement, le système prend tout son sens avec l’articulation au réseau de transport Yélo. Toute une palette de moyens propres sont à disposition des usagers à leur arrivée à La Rochelle : vélos en libre-service, voitures électriques ou bus. Poursuivant cette ambition de se déplacer autrement, l’agglomération et la Ville de La Rochelle réalisent des aménagements pour embellir la cité, l’adapter aux modes actifs et faciliter l’accès des transports publics urbain et interurbain, avec comme projet phare la restructuration des abords de la gare.

TER La Rochelle – Rochefort

  • 17 allers-retours quotidiens
  • 7 stations

Halte TER La Jarrie

  • 5 allers-retours par jour en semaine (2 le matin, 1 en milieu de journée et 2 le soir).

Les nouvelles haltes de La Jarrie et d'Aigrefeuille sont desservies par des TER déjà en circulation sur la ligne Poitiers-La Rochelle.

Consultez les horaires du TER La Jarrie

L'accessibilité

Le réseau de transports publics Yélo s'adapte aux différentes situations de handicap en proposant des bus, des arrêts et des bateaux accessibles, des fauteuils roulants et des vélos mono-pousseurs et un service de transport à la demande « Isigo » pour les personnes à mobilité réduite.

Un réseau de bus aménagé

  • 68% des arrêts de bus et 91% des bus, ainsi que les passeurs et bus de mer sont accessibles aux personnes à mobilité réduite (en 2012) ;
  • des dispositifs d'annonces sonores facilitent l'accès à l'information des personnes malvoyantes et non-voyantes ;
  • des écrans TFT et bandeaux lumineux dans les bus permettent de délivrer des informations visuelles en temps réel aux personnes sourdes et malentendantes.

Isigo, le service de transports Yélo pour les personnes à mobilité réduite

Ce service de transports à la demande est assuré 7j/7 et 24h/24 grâce à des minibus adaptés. Il est réservé aux personnes à mobilité réduite de l'agglomération rochelaise en possession d'une carte d'invalidité d'un taux supérieur ou égal à 80% ou d'un certificat médical reconnaissant l'incapacité définitive ou temporaire.

Des vélos mono-pousseurs et fauteuils roulants

Ils sont intégrés à l'offre de transport public Yélo et proposés en location au même tarif que les vélos jaunes touristiques.

Une application mobile pour itinéraires accessibles

L'application mobile HandiCarto LR pour smartphones et tablettes propose des itinéraires locaux adaptés aux personnes à mobilité réduite. Elle permet également de signaler à la ville de La Rochelle les éventuels problèmes d'accessibilité rencontrés sur le domaine public.

Le conseil en mobilité

L'Agglo accompagne les organisations de travail et leurs salariés, les établissements d'enseignement et les étudiants pour les aider à se déplacer autrement.

Les plans de Déplacements Entreprise

Les déplacements domicile-travail s'effectuent, pour 75% d'entre eux, en voiture individuelle. Cela représente 9 000 véhicules arrivant à La Rochelle chaque jour, dont 2 000 stationnent des heures durant dans l'hyper-centre. Pour inciter les salariés à aller au travail autrement, et pour que les entreprises les aident dans cette démarche, l'Agglo accompagne la mise en œuvre de Plans de Déplacements des Entreprises (PDE).

Grandes entreprises

Une campagne de sensibilisation a été menée, à partir de 2010, auprès d'une cinquantaine d'entreprises du territoire. 33 d'entre elles se sont engagées dans un PDE, visant à modifier les habitudes de transport de 12 000 salariés. 19 en particulier ont signé un engagement à faire reporter 5% de leurs salariés automobilistes vers les transports publics, ce qui représente chaque jour 400 véhicules en moins dans l'agglomération aux heures de pointe.

 L'Agglo a mené une enquête à l'automne 2011 auprès de ces 33 entreprises, afin notamment de mesurer l'évolution des pratiques de déplacements des salariés et d'évaluer l'impact des différents PDE engagés sur la Communauté d'Agglomération. Les résultats montrent une diminution de 5% de la part de la voiture dans les déplacements domicile-travail entre 2009 et 2011 (principalement au centre-ville et aux Minimes), conformément à l'objectif qui avait été fixé. Entre 500 et 600 voitures ont ainsi disparu de la circulation. Au total, plus d'un salarié sur dix a modifié ses habitudes de déplacement. On note une utilisation plus importante du réseau Yelo et du vélo parmi les salariés des entreprises qui ont engagé un PDE.

Très Petites Entreprises (TPE) du centre-ville de La Rochelle

Le centre-ville de La Rochelle compte près de 950 Très Petites Entreprises (commerçants, artisans, professions libérales…) représentant 3 550 emplois. Afin de proposer à ces TPE des solutions alternatives à la voiture individuelle adaptées à leurs activités, l'Agglo a mené auprès d'elles une enquête qualitative par questionnaires, puis organisé des tables rondes et ateliers de professionnels.

Une série de propositions à mettre en œuvre progressivement ont ainsi pu être formulées :
  • élaboration d'un Guide du stationnement
  • extension du circuit et de l'amplitude horaire des navettes électriques pour le P+R Jean Moulin
  • offre promotionnelle pour tester les parc-relais
  • code de covoiturage spécifique pour les salariés du centre-ville pour la plateforme
  • étude sur une tarification adaptée aux professionnels pour l'utilisation des Yélomobile
  • possibilité de tester gratuitement le P+R Jean Moulin et un retour entre 21h et 6h via un taxi
  • création de nouveaux espaces pour le stationnement des 2 roues
  • information en temps réel sur l'état d'occupation des différents parkings pour les automobilistes.

Le Plan de Déplacements Etudiants

Parce que 10 000 étudiants, c'est autant de liaisons « domicile - lieux de cours » quotidiennes qui peuvent s'effectuer autrement qu'en voiture, la Communauté d'Agglomération a mis en place un « Plan de Déplacements Étudiants ».
 
Ce dispositif consiste en une démarche d'information et de sensibilisation des étudiants aux solutions de transports alternatifs, en période d'inscription et de rentrée universitaire. C'est également dans ce cadre que sont recrutés et formés des étudiants « Ambassadeurs de Mobilité ». Relais d'information auprès des autres étudiants, ils bénéficient de la prise en charge de leur abonnement annuel « Jeunes moins de 26 ans » Yélo.

La sensibilisation à la sécurité routière des CM2

Pour de nombreux collégiens, l'année de 6ème est synonyme du passage à l'autonomie dans leurs déplacements quotidiens. Pour les accompagner, la Communauté d'Agglomération de La Rochelle organise depuis 2002 les journées « Être écomobile pour la planète » (anciennement appelées « Journées Prévention - Sécurité ») dans chaque collège de son territoire.

Organisée une fois par an dans chaque établissement, l'opération vise à sensibiliser les jeunes aux règles de sécurité et de civisme (en bus, à pied, à vélo, en tant que passager en voiture...), à travers différents ateliers. Depuis 2016, un de ces ateliers sensibilise également sur l'écomobilité, notamment sur les bons gestes à adopter dans ces déplacements pour préserver notre planète.
 
Les journées « Être écomobile pour la planète »  sont organisées en partenariat avec les transporteurs Yélo (RTCR et Transdev'), la Police et la Gendarmerie nationale, la cellule « Sécurité Routière » de la Mairie de La Rochelle, la Prévention Maïf et la Ligue de l'enseignement, et avec l'appui de l'association « Les Petits Débrouillards ».

l'autonomie dans leurs déplacements quotidiens. Pour les accompagner, la Communauté d'Agglomération de La Rochelle organise depuis 2002 les journées « Être écomobile pour la planète » (anciennement appelées « Journées Prévention - Sécurité ») dans chaque collège de son territoire.

Organisée une fois par an dans chaque établissement, l'opération vise à sensibiliser les jeunes aux règles de sécurité et de civisme (en bus, à pied, à vélo, en tant que passager en voiture...), à travers différents ateliers. Depuis 2016, un de ces ateliers sensibilise également sur l'écomobilité, notamment sur les bons gestes à adopter dans ces déplacements pour préserver notre planète.
 
Les journées « Être écomobile pour la planète »  sont organisées en partenariat avec les transporteurs Yélo (RTCR et Transdev'), la Police et la Gendarmerie nationale, la cellule « Sécurité Routière » de la Mairie de La Rochelle, la Prévention Maïf et la Ligue de l'enseignement, et avec l'appui de l'association « Les Petits Débrouillards ».

Pour naviguer sur le site de la Communauté d'Agglomération, veuillez mettre à jour votre navigateur ou utiliser un navigateur moderne.

Ci-dessous quelques liens de téléchargement vers des navigateurs récents :