La Rochelle Territoire zéro carbone

Et si La Rochelle devenait le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Un projet ambitieux qui nécessite la mobilisation de tous.

Retour

La Rochelle Territoire Zéro Carbone

La Rochelle Territoire Zéro Carbone

Et si nous devenions le premier territoire littoral français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Comment ? En diminuant nos émissions de CO2 et en absorbant mieux le carbone en circulation dans l’atmosphère grâce à ce que l’on appelle les « puits de carbone ».

C’est dans cet objectif, ambitieux, que le consortium rochelais (Communauté d’Agglomération, Ville de La Rochelle, Université, Altantech, Port Atlantique) et ses 130 partenaires ont proposé, fin avril 2019, la candidature « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » dans le cadre de l’appel à projet national « Territoires d’Innovation».

Géré par la Banque des Territoires, il fait suite à l’appel à Manifestation d’Intérêt initié en 2017. 24 projets avaient été retenus en janvier 2018 sur plus de 110 candidatures.

Lauréat de cette première étape, le projet de La Rochelle a pu à ce titre bénéficier d’un appui financier de 400 000 € en ingénierie de développement de projet.

Aujourd’hui, le projet est estimé à plus de 82 millions d’€. Le consortium et ses partenaires ont sollicité l’accompagnement de l’Etat pour un montant de plus de 25 millions d’€. Plus de 32 millions d’€ seront apportés par les partenaires privés et près de 25 millions d’€ par d’autres partenaires publics dont la Région Nouvelle Aquitaine et l’ADEME Nouvelle Aquitaine.

Cette procédure initiée par l’Etat est destinée à accompagner des projets innovants de transformation, associant sur le long terme tous les acteurs publics, privés et les citoyens. 

logo territoire d'innovation

Le 13 septembre dernier, le Premier Ministre a annoncé “La Rochelle Territoire Zéro Carbone” lauréat de l’appel à projets national “Territoires d’Innovation”. Cette annonce salue la forte mobilisation des 130 partenaires publics et privés engagés dans cet ambitieux projet humain et urbain. Elle confirme également la pertinence d’une démarche qui vise à apporter des réponses concrètes au changement climatique en améliorant la qualité de vie des citoyens. Elle marque enfin un tournant majeur pour le territoire et ses habitants, qui seront les principaux acteurs des changements à venir.