Territoire zéro carbone

Et si La Rochelle devenait le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? Un projet ambitieux qui nécessite la mobilisation de tous.

Retour

Territoire zéro carbone

Territoire zéro carbone

Notre territoire a très tôt compris et intégré à ses actions les grands enjeux environnementaux et la lutte contre le changement climatique. En candidatant à l’appel à projet national « Territoires d'innovation », l’Agglo s’engage dans une démarche zéro carbone ambitieuse.

Et si nous devenions le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone » ? C’est en tout cas l’ambitieux projet du consortium rochelais (Communauté d’Agglomération, Ville de La Rochelle, Université, Altantech, Port Atlantique) qui a été retenu en janvier 2018 dans le cadre de l’appel à projet national « Territoires d’Innovation de Grande Ambition » (TIGA). Une procédure destinée à accompagner des projets innovants de transformation, associant sur le long terme tous les acteurs publics, privés et les citoyens. L’écosystème local est fortement mobilisé autour de ce projet.

Moins d’émissions, plus d’absorption

Le projet rochelais vise à la fois à diminuer la production de CO2 (grâce à la mobilité durable, aux énergies renouvelables, à la rénovation des bâtiments, à la valorisation des déchets et circuits locaux de recyclage, à l’accompagnement aux changements d’usage) et à mieux absorber le carbone en circulation dans l’atmosphère grâce à ce que l’on appelle les « puits de carbone ». Ils peuvent être artificiels (colonnes de phytoplancton) ou naturels (forêts, sols, océans).