Les coopérations

Des coopérations sont en place entre l’Agglomération de La Rochelle et les territoires voisins qui constituent avec elle un bassin de vie et de développement à l’échelle nationale et internationale.

Les coopérations

Des coopérations sont en place entre l’Agglomération de La Rochelle et les territoires voisins qui constituent avec elle un bassin de vie et de développement à l’échelle nationale et internationale.

Depuis 2016, les coopérations entre l’Agglomération de La Rochelle et les territoires voisins ont été renforcées pour leur permettre d’avoir plus de poids sur la scène nationale. Une Charte Métropolitaine avec les communautés de Niort, Rochefort  Fontenay-le-Comte et du Pays d’Aunis a ainsi été signée et un syndicat mixte pour le « Schéma de Cohérence Territoriale de La Rochelle - Aunis » créé.

À l’échelle européenne et internationale, des coopérations actives sont en place avec un certain nombre de villes qui sollicitent l’expertise et le savoir-faire de l’Agglo dans des domaines variés tels que l’éducation, la formation professionnelle, l’eau, la ville durable, la mobilité et le développement durable, l’égalité…

Un SCoT commun La Rochelle- Aunis

L’avenir du territoire doit se réfléchir à une échelle plus vaste permettant d’articuler les politiques territoriales en matière de logement, de développement urbain, de mobilités et de déplacements. Le tout dans une logique de développement durable.

Un syndicat mixte a été constitué en 2016 pour la création d’un Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) commun entre la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et les Communautés de communes Aunis Atlantique et Aunis sud.

Il est chargé d'élaborer une stratégie territoriale cohérente commune en matière de développement économique et social, d’emploi et d’habitat, de transports et déplacements, de grands équipements et infrastructures routières, de transition énergétique, d’urbanisme commercial, de protection des espaces et des paysages.

L'élaboration du nouveau SCoT, qui viendra se substituer au SCoT du Pays d'Aunis approuvé en 2012 et à celui de l’Agglo de La Rochelle approuvé en 2011, a été engagée courant 2017.

Carte du SCoT La Rochelle-Aunis, regroupant l'ensemble des communes des trois collectivités suivantes : Communauté d'Agglomération de La Rochelle, Communauté de Communes Aunis Atlantique, Communauté de Communes Aunis Sud

Un site entièrement dédié au projet de Schéma de Cohérence Territoriale commun La Rochelle Aunis est en ligne : www.scotlarochelleaunis.fr Ce site vous permet de suivre et de participer à l’avancée des travaux d’élaboration de ce futur schéma.

Syndicat mixte pour le SCOT La Rochelle–Aunis :
05 46 30 37 70
scot.larochelle-aunis@agglo-larochelle.fr
www.scotlarochelleaunis.fr
Facebook : Syndicat mixte pour le ScoT La Rochelle Aunis

Le Pôle Centre Atlantique

Les Communautés d'Agglomérations de La Rochelle, du Niortais et de Rochefort Océan, et les Communautés de communes Val de Gâtine, Aunis Atlantique, Aunis Sud, Haut Val de Sèvre, du Pays de Fontenay-Vendée et de Vendée-Sèvre-Autise ont souhaité en 2015 créer de nouvelles coopérations sur un large bassin de vie regroupant 566 870 habitants, 10 communautés et 282 communes.

Ces Communautés ont élaboré et signé une « Charte Métropolitaine » le 13 septembre 2016.

Celle-ci définit des priorités stratégiques communes et prévoit des actions de dimension métropolitaine de développement économique et touristique, d’enseignement supérieur et de promotion de la recherche et de l’innovation, de mobilité, d’aménagement de l’espace, de coordination des SCoT, de patrimoine et d’environnement.

Elle entend se positionner comme un interlocuteur des deux Régions Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire.

Cet espace de coopération métropolitaine a un nom : le Pôle Centre Atlantique.

Responsables des différentes communautés de commune/agglomération formant le Pôle Centre Atlantique

Périmètre

Le Pôle métropolitain Centre-Atlantique est formé de 10 intercommunalités situées dans 3 départements et 2 régions :

  • 4 en Charente-Maritime : les Communautés d’Agglomération de La Rochelle et Rochefort-Océan et les Communautés de communes Aunis Sud et Aunis Atlantique ; 
  • 3 dans les Deux-Sèvres : la Communauté d’Agglomération du Niortais, la Communauté de communes Haut Val de Sèvre et la Communauté de communes Val de Gâtine (issue de la fusion au 1er janvier 2017 des Communautés de communes de Gâtine Autize, du Pays Sud Gâtine et du Val d’Egray );
  • et 3 en Vendée (Pays de la Loire) : la Communauté de communes Vendée Sèvre Autise, la Communauté de Communes Sud Vendée Littoral et la Communauté de communes Fontenay-Vendée (issue de la fusion au 1er janvier 2017 des communautés de communes du Pays de Fontenay-le-Comte et du Pays de l’Hermenault).
Carte présentant le périmètre géographique du Pôle Centre-Atlantique, tel que décrit dans le paragraphe précédent

Priorités d’actions

Le Pôle Centre-Atlantique a vocation à :

  • développer des projets communs, partager des stratégies, en dépassant à la fois les frontières administratives (départements, régions) et les schémas habituels de concurrence.
  • représenter le territoire à l’échelle régionale (Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire), nationale et européenne, en étant force de proposition. Il porte la voix du territoire.

Ses domaines d’intervention : le développement économique, le tourisme, l’enseignement supérieur, la mobilité, l’aménagement de l’espace, l’environnement…

Gouvernance

Les Présidents des 9 intercommunalités se réunissent en Conférence métropolitaine au moins deux fois par an pour fixer les orientations et les priorités.

Article présentant le fonctionnement du Pôle Centre Atlantique (extrait Point Commun n°98)

Les projets européens

Notre Agglomération bénéficie depuis de nombreuses années du soutien de l’Union européenne pour mener à bien ses politiques à travers un certain nombre de projets : le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE), le pôle d'échanges de la gare de La Rochelle (FEDER), des actions soutenues dans le cadre du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes, la Pêche et l’Aquaculture (FEAMPA)… Elle répond également régulièrement à des appels à projet européens en lien avec ses orientations stratégiques.

L’affirmation du rôle des villes en Europe

Depuis plus d’une dizaine d’années, la Commission Européenne oriente ses politiques et programmes vers une meilleure participation des villes en leur offrant diverses possibilités de financement visant à favoriser l’innovation et les échanges d’expériences.

Les villes ou agglomérations de taille intermédiaire jouent un rôle particulier car elles maintiennent un développement équilibré du territoire européen, garantes de qualité de vie, de protection de l’environnement et de proximité avec les citoyens. 

Les objectifs du projet de territoire ‘La Rochelle Agglo 2040’ sont en adéquation avec les priorités politiques de l’Union Européenne, définies par périodes de 6 ans. Pour 2021-2027, il s’agit des cinq priorités suivantes : une Europe plus intelligente et compétitive, la transition pour une économie durable, une Europe plus connectée, plus sociale et inclusive et une Europe plus proche de ses citoyens.

L’Agglomération de La Rochelle peut, ainsi, répondre régulièrement à des appels à projets européens dans des domaines très divers comme la mobilité, l’énergie, la participation citoyenne, le développement urbain durable, l’inclusion, l’environnement, les politiques climatiques, le tourisme, etc…

Un projet européen a pour objet la recherche, et souvent le test, d’un nouveau procédé, de nouvelles méthodologies, techniques ou connaissances, dans le cadre d’une démarche de coopération avec un ou plusieurs territoires en Europe. Il est co-financé par des fonds européens, et mis en œuvre par un consortium d’acteurs (un coordinateur et des partenaires).

Un projet européen, comment ça marche ?

Il faut répondre à des appels à projets publiés régulièrement par la Commission Européenne, ce qui demande une bonne préparation d’autant que la sélection est souvent très concurrentielle... Si le projet est sélectionné, il implique ensuite des réunions régulières de tous les partenaires et la rédaction de rapports techniques et financiers. Les projets européens sont souvent des projets complexes, associant des questions d’interculturalité, un vocabulaire et l’utilisation de méthodes spécifiques.

Quels sont les avantages pour l’Agglomération de La Rochelle de participer à un projet européen ?

Un projet européen permet de valoriser, pérenniser, diffuser les actions d’une politique portée par la CdA. Il offre la possibilité de partager des compétences avec d’autres acteurs européens, ainsi que des expériences locales lors d’évènements et de discussions, permettant ainsi une reconnaissance et une meilleure visibilité du territoire à l’échelle nationale et internationale

Un projet européen permet aussi de lancer une action innovante et de professionnaliser les équipes engagées grâce à de nouvelles ressources financières. Il incite souvent les acteurs locaux à s’associer pour agir ensemble sur le territoire selon une vision commune.

Enfin, à travers les liens étroits construits dans le cadre de réseaux de collectivités françaises et européennes, l’Agglo de La Rochelle participe, à sa mesure, à influencer les politiques européennes. 

En 2023, de nouveaux projets ont été engagés : 

  • URBANE : (Horizon Europe) est un projet portant sur des solutions nouvelles, durables, efficaces et reproductibles de livraison du dernier kilomètre, combinant des véhicules propres et des modèles d'utilisation partagée de l'espace,
  • WinBlue (Women in Blue Economy) : Autonomisation des femmes et promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'économie bleue (Fonds Européen pour les affaires maritimes, la pêche et l’aquaculture),
  • TOURISM4SDG : Améliorer l’efficacité des politiques de tourisme durable (programme Interreg-Europe). 
Logos Europe projets en cours

Pionnière en matière d’écologie urbaine depuis la fin des années 1970, l’Agglomération de La Rochelle s’est engagée et illustrée dès 1998 dans les projets européens sur la mobilité durable.

ELCIDIS, PARTNER, SUCCES, BIOSIRE, START, CITYMOBIL2, FREIGHT TAILS, URBANE : derrière ces 8 acronymes se cachent des projets européens. Ils ont contribué à façonner le quotidien des usagers des transports publics sur le territoire rochelais. Ils ont aussi constitué des laboratoires d’idées ou de solutions adoptées depuis à d’autres échelles. Ils ont, enfin, servi de base à l’élaboration de la future politique européenne en matière de transport urbain.

À retenir notamment :

  • la mise en place du 1er libre-service vélos à partir de septembre 2005, 
  • le perfectionnement du système de ‘voitures électriques en libre-service’ existant, 
  • la mise en circulation de deux minibus hybrides, 
  • l’aménagement de nouvelles haltes ferroviaires entre La Rochelle et Rochefort, 
  • l’expérimentation d’un service de covoiturage,
  • de nouvelles pistes cyclables entre communes.

CityMobil2 : une expérimentation inédite de minibus sans chauffeur au cœur de La Rochelle 

Ce projet qui a propulsé la Ville et son Agglomération sur la carte européenne a permis de tester la mise en circulation d’une navette automatisée, en interaction avec des voitures, des cyclistes et des piétons et ouverte aux usagers. Le projet a permis des avancées réglementaires notables et servi de base à un débat citoyen d’ampleur sur les enjeux sociétaux, sociaux et économiques de ce nouveau mode de transport.

La livraison de marchandises en centre-ville a aussi fait l’objet d’un projet européen dès 1998 avec ELCIDIS et la mise en place d’une plateforme logistique de déchargement à La Rochelle. Plus tard, FREIGHT TAILS a permis d’élaborer un diagnostic et une stratégie sur la logistique urbaine. Les solutions testées en ce moment dans le cadre du projet URBANE viendront compléter ces dispositifs.

La Ville de La Rochelle a aussi bénéficié de financements de projets de coopération européenne, sur des sujets aussi divers que la valorisation du patrimoine maritime, militaire et industriel (projet MMIAH, programme Interreg Atlantique), la gestion intelligente du stationnement en centre ville (projet Park4Sump), la transition sobre en carbone dans ses écoles (projet ClimAct du programme Interreg Sudoe), la place des citoyens dans les espaces publics (projet Living Streets du programme LIFE).

Notons enfin l’échange récent entre le Service Petite Enfance avec les représentants de la Ville de Reggio-Emilia en Italie, dans le cadre de l’Initiative urbaine européenne, soutenue par le FEDER.

Plus récemment, de 2019 à 2022, l’Agglomération de La Rochelle a été partenaire de 3 projets :

  • « GenderedLandscape » (programme URBACT) visant à accroître le taux d‘emploi des femmes et rééquilibrer le marché du travail local en intégrant une dimension de genre,
  • « CircularSeas » (programme Interreg Atlantique) destiné à transformer les déchets en plastique océaniques en produits éco-innovants pour les industries maritimes,
  • « Global Goals for Cities » (programme URBACT) qui porte sur la mise en œuvre sur notre territoire des 17 Objectifs de Développement Durable de l’ONU.
    En savoir plus à travers cette vidéo et dans notre actu.

Mai, le « Joli mois de l’Europe » !

Visuel de l'opération "Le Joli Mois de l'Europe" - mai 2024

Chaque année, le 9 mai, les États membres commémorent la déclaration de Robert Schuman marquant le début de la construction communautaire. Durant tout le « Joli mois de l’Europe », des activités pédagogiques et des événements grand public sont organisés dans les 27 pays de l’Union.

En savoir + sur le programme proposé dans notre Agglo 

Références

Pour un aperçu de l’ensemble des financements européens sur le territoire entre 2014 et 2020 : 

Pour connaitre toutes les aides européennes disponibles pour le territoire de l'Agglo : 

Pour toute autre information :

Les coopérations internationales

Travail sur un chantier dans le cadre d'une coopération internationale

Forgé par des siècles de commerce maritime, le territoire a depuis toujours tissé des liens  avec d’autres villes, d’autres peuples, d’autres  pays. Il a perpétué cette tradition, cette propension à l’échange, à travers de nombreux jumelages et le positionnement « international » de son Université dès sa création en 1993.

L’Agglomération de La Rochelle accueille des  délégations de tous les pays pour partager l’expérience qu’elle a développée dans des domaines très variés et attire le regard de villes du monde entier qui sollicitent son expertise et ses savoir-faire.

Des coopérations  actives sont ainsi en place avec Port-au-Prince en Haïti (éducation et formation professionnelle), Kendari en Indonésie (eau, gestion durable de la baie, tourisme...), San Francisco de Campeche au Mexique (ville durable) ou Kananga, en République Démocratique du Congo (aide médicale).

L’Agglo est aussi membre de la Commission des Villes de l’Arc Atlantique, du réseau économique hanséatique « Business Hansa » et joue un rôle actif dans le Réseau régional pour la coopération et la solidarité internationales en Nouvelle-Aquitaine  « SO Coopération ».